Mieux gérer nos carrières,
 défendre ensemble nos intérêts.

« Le MUNCI est la 1ère communauté professionnelle en France dans les métiers du numérique.
L'association réunit les membres salariés, indépendants et demandeurs d'emploi des professions informatique, web et télécoms pour mieux défendre leurs intérêts collectifs et leur apporter des services adaptés »

[Edito]
AGENDA du MUNCI et de ses PARTENAIRES

• COLLOQUE concernant l’impact du numérique sur l’emploi et le travail (Paris, le 06.12.2016)


Pour être tenu(e) au courant des prochains EVENEMENTS : courriel

ANNONCES et APPELS à TEMOINS

Concours d'Etat "Ingénieur des systèmes d'information et de communication" (pour les Ministères)
par Admin [Munci], 30 Aoû 2016, 21:03

Enquête nationale LMI-CIO : « Quel informaticien êtes-vous ? »
par Admin [Munci], 20 Juin 2016, 20:05

Problèmes actuels de (dé)connexion sur les forums
par gojul91, 20 Sep 2014, 18:18

Conditions de travail des informaticiens étrangers en France (recrutement, salaires...)
par Regis [Munci], 09 Fév 2014, 10:28

L'offshore dans l'administration et les entreprises publiques
par Admin [Munci], 06 Oct 2013, 16:44


Pour être tenu(e) au courant de nos prochaines ANNONCES & APPELS à TEMOINS : courriel

SONDAGE DU MOIS

                   (en cours de maintenance)

FORUMS

Derniers sujets sur les forums externes :

pourquoi les SSII sont pas interdites en France ?
par gojul91, 02 Fév 2017, 20:05

Un patron de 70 ans allumé... une boîte de dingue + Question
par bmoraut, 01 Fév 2017, 19:27

Sondage/Questionnaire Mémoire sur l'intermission en ESN/SSII
par Chocothunder, 18 Jan 2017, 11:38

[SSII Belges] Abandon de poste fictif
par Ricardo1978, 23 Déc 2016, 14:44

[compte client region de charleroi (belgique) ] dénigrements insjutifiés
par Ricardo1978, 23 Déc 2016, 11:52


Derniers commentaires sur les articles :

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Par contre, toujours sur Ouest France Entreprise, un autre article datant du 09 Septembre 2014 existe : http://www.entreprises.ouest-france.fr/article

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Bonjour, je n'ai de lien pour l'instant malheureusement, car ce nouvel article a été publié dans la version papier du journal Ouest France, édition (...)

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par MUNCI, le 5 novembre 2015
" Merci, Sdu56, pour votre message. Pourriez-vous nous indiquer dans quel média vous avez vu ce "renouvellement de campagne", comme vous dites, de (...)


Alliance du MUNCI et du syndicat SPECIS-UNSA dans la Branche Syntec-Cicf
Publié le 28 octobre 2008, mis à jour le 3 novembre 2008
Rubrique : ACTIONS, VIE DU MUNCI > Vie du Munci
Mots-clés : Specis-UNSA / Syndicalisme
Nombre de visiteurs uniques : 10844 • Lien pérenne : https://munci.org/article1389.html


Source(s) : Communiqué MUNCI/SPECIS, 28.10.2008
Lien à consulter : COMMUNIQUE DE PRESSE COMMUN (format Pdf)
A lire aussi : Forte progression de l’UNSA dans la Branche Syntec-Cicf

Cette alliance majeure pour les deux organisations a pour but, d’une part, d’accentuer l’efficacité de défense collective et individuelle des professions de la Branche Syntec-Cicf, d’autre part d’apporter des services plus performants aux adhérents (soutien juridique, formations IRP, accompagnement de carrière…).
Nous espérons créer de surcroît un éveil à la démocratie sociale dans l’un des secteurs d’activité les plus faiblement représentés de toute l’économie.
Enfin, c’est une nouvelle histoire qui commence pour le MUNCI, quatre ans après sa création…

La Loi du 20 août 2008 portant sur la rénovation de la démocratie sociale (et réforme du temps de travail) change en profondeur les règles de la représentativité syndicale et particulièrement, de la négociation collective.
Elle va engager une restructuration du paysage syndical en France au cours de ces prochaines années.
Le rapprochement annoncé entre l’UNSA et la CFE-CGC, créera un troisième pôle syndical réformiste, indépendant et autonome, écartant la complaisance et la contestation systématisées.

Pour accentuer son efficacité de défense collective et individuelle de nos professions, le MUNCI(1) a décidé d’établir un partenariat très étroit avec le SPECIS(2), syndicat affilié à l’UNSA(3).

Cette alliance permet de développer son périmètre syndical et de dépasser les limites liées au dispositif associatif. Quatre axes essentiels se dégagent :

  • meilleure définition et promotion des propositions règlementaires (code du travail, Convention collective Syntec-Cicf, interprofessionnel…) ;
  • meilleure représentation des adhérents sur l’ensemble de la Branche et ses sociétés ;
  • meilleure qualité de services, telle l’assistance juridique, auprès de nos adhérents ;
  • donner accès à l’assistance et la formation de nos adhérents désirant s’investir dans les IRP (CE, DP, CHSCT) et/ou créer des sections syndicales.

Cette nouvelle répartition des activités avec le SPECIS va permettre au MUNCI, qui reste une association professionnelle dans les métiers IT, de recentrer ses activités sur l’information et les services au profit des adhérents :

  • conseil et information professionnelle (ex. lettre de veille professionnelle) ;
  • séminaires et ateliers de formation internes + partenariats avec les éditeurs de logiciels ;
  • coaching de carrière, réseaux relationnels et professionnels ;
  • cellules d’action (emploi, observatoire des SSII, offshoring…) et lobbying en faveur de nos professions ;

Des efforts vont être engagés pour démontrer aux salariés la nécessité absolue d’un syndicalisme fort, respecté et soutenu dans nos entreprises face aux nouveaux enjeux de la négociation sociale (ex. accords sur le temps de travail, GPEC, rémunération globale, conditions de travail…etc) mais aussi en réaction à un syndicalisme patronal toujours plus puissant et rassembleur.
Aussi diffuserons-nous des informations régulières (sociale, juridique, Syntec…) dont nos adhérents seront les principaux destinataires.

Bien que ce partenariat soit très étroit entre nos deux organisations, elles resteront statutairement indépendantes et les intéressés auront la faculté d’adhérer à l’une ou l’autre, ou aux deux, en fonction de leurs intérêts. Il n’y aura pas de croisement de fichiers.
Des membres du Bureau du MUNCI, dont l’actuel président de l’association, vont rejoindre le Bureau National du SPECIS. Certaines informations seront régulièrement mises en commun sur les sites des deux organisations.

Portés par une vision globale du « syndicalisme de services », les partenaires SPECIS-UNSA et MUNCI sont déterminés à poursuivre leur œuvre utile dans les seuls intérêts de leurs adhérents et des salariés avec les valeurs d’indépendance, de réformisme et de progrès social qui sont celles promus par l’UNSA.

(Ce partenariat, mis en œuvre depuis septembre 2008, sera pleinement opérationnel d’ici début 2009)


(1) Descriptif du MUNCI :

Fondée en 2003, le MUNCI est la première association professionnelle en France réunissant les membres salariés (principalement dans les services IT), indépendants/entrepreneurs et demandeurs d’emplois des professions informatiques et télécoms, plus généralement des professions des TIC.

Présentation générale : < https://munci.org/pages/presentation-munci.html >
Statistiques sur nos membres : < https://munci.org/stats-membres.php >
Revue de presse du MUNCI : < https://munci.org/pages/revue-presse-munci.html >



(2) Descriptif du SPECIS :

(Syndicat Professionnel des Études, du Conseil de L’Informatique, de l’Ingénierie et des Services)

Le SPECIS a été créé début 1998 et s’est affilié en 2003 à l’UNSA pour devenir le « SPECIS UNSA » au sein de la FCS-Fectam(3) (Fédération des Commerces et des Services).
C’est un syndicat professionnel national à vocation européenne dont le but est de porter et défendre les intérêts des salariés des entreprises de la Branche Syntec-Cicf pour la France.
Pour en savoir plus : < http://www.specis.org > ou < http://www.specis.eu >

(3) Fectam : Fédération des Employés, Cadres, Techniciens et Agents-de-Maîtrise
La Fectam est l’une des toutes premières fédérations signataires de la Convention collective Syntec-Cicf n° 3018 dont le SPECIS assure la pérennité de la signature (par lettre du 18 mai 2000, BOCC 2000-27)

(4) UNSA : Union Nationale des Syndicats Autonomes : < http://www.unsa.org >

A lire : Je connais mieux l’UNSA (pdf)


REVUE DE PRESSE (MAJ 03.11.2008) :


DOSSIER COMPLÉMENTAIRE

Cette alliance et ce communiqué font suite à Précisions sur la création d’une branche syndicale par le Munci.

Le MUNCI est resté fidèle à l’esprit de la résolution prise lors de l’AG de 2007 mais a choisi la voie plus efficace d’une alliance syndicale pour les raisons suivantes :

  • La Loi du 20 août 2008 portant sur la rénovation de la démocratie sociale, faisant suite à la « position commune » du 09.04.2008 des partenaires sociaux sur la réforme de la représentativité syndicale (position commune signée seulement par…deux centrales syndicales sur cinq représentant 57 % des voix aux élections professionnelles), bouleverse la donne dans le champ de la démocratie sociale (*) notamment avec l’apparition des deux critères de représentativité suivant :
    1. Dans les entreprises, le seuil de représentativité sera fixé à 10% des suffrages exprimés au premier tour des élections professionnelles et, dans les branches et au niveau interprofessionnel, à 8% des suffrages.
    2. La négociation du protocole préélectoral et la participation au premier tour des élections professionnelles seront ainsi ouverts à toute organisation syndicale légalement constituée depuis au moins 2 ans (ce qui est le cas du Specis).
    Afin de gagner (directement ou indirectement) une représentativité dans les entreprises et au niveau de la Branche Syntec-Cicf, le MUNCI n’avait donc pas d’autre choix que de prendre le train en marche de la recomposition syndicale annoncée.
  • Nous pourrons bénéficier ainsi de l’expérience utile d’un syndicat déjà présent dans la Branche Syntec-Cicf depuis une dizaine d’années et de surcroît (historiquement) signataire de la Convention Syntec-Cicf, dont les responsables syndicaux sont tous salariés et bien au fait des réalités socioprofessionnelles.
    Nous nous portons garant de la totale indépendance et intégrité des délégués du Specis, de leur entier dévouement à la cause des salariés et de leur parfaite connaissance des dossiers.
    Le Specis n’est pas encore très connu dans nos entreprises et l’UNSA bénéficie d’une bonne image dans la société, nos futurs délégués syndicaux (ainsi que élus IRP) auront tout à y gagner !
    Le choix du Specis, par rapport autres syndicats historiques, s’explique aussi par le fait que beaucoup de salariés, ces dernières années, nous ont apporté des témoignages critiques vis à vis de représentants syndicaux de SSII (collusion trop forte avec la direction, refus de prendre en charge des dossiers…).
    D’autres informations du même type (et plus graves encore : corruption, détournement d’argent) nous ont été apportées ensuite par le Specis.
    De notre côté, les rares contacts que nous avons eu avec certains responsables syndicaux nous ont également “refroidis” de par leur fort esprit de clocher.
    De plus, nous avons souvent observé que les syndicats étaient aux abonnés absents sur des sujets majeurs pour nos professions tels que : l’examen de notre marché du travail (chômage des informaticiens, jeunisme/discrimination des seniors, turnover, licenciements…) et les conséquences à en tirer en matière d’emploi, le management et l’accompagnement de carrière en SSII (GRH, GPEC, pratiques commerciales…), le blocage des salaires (origines et solutions), la mauvaise gestion des fonds de la formation au FAFIEC, les clauses de mobilité abusives, l’offshore et l’immigration économique, le prêt de main d’oeuvre et la fausse sous-traitance (régie, sous-traitance en cascade), etc… c’est là, d’ailleurs, l’une des principales raisons de la création du MUNCI en 2003 !
    Si tous ces constats nous ont amenés à choisir un syndicat nouveau et “exempt de tout soupçon”, ils ne doivent pas être généralisés pour autant à l’ensemble des syndicats et nous continuerons à soutenir globalement le syndicalisme dans la Branche Syntec-Cicf !
  • Enfin, une alliance avec une grande organisation syndicale (4e organisation syndicale française aux élections prudhommales comme en nombre d’adhérents) permettra d’apporter des services bien plus performants aux adhérents (notamment sur le plan juridique et de l’accompagnement de carrière).
    Le choix de l’UNSA, c’est aussi celui de la décentralisation et de l’autonomie totale des syndicats (UNSA = Union Nationale des Syndicats Autonomes), celui d’un nouveau syndicalisme basé sur les valeurs modernes du réformisme et du pragmatisme, un syndicalisme de services à l’écoute active des salariés.

(*) Pour mieux comprendre les évolutions en cours, voir :
http://forums.munci.org/reforme-de-...
http://www.unsa.org/?-Representativ...
http://www.cfecgc-sagemcoms.com/art...
http://archives.lesechos.fr/archive...


Pour un SYNDICALISME MODERNE : un syndicalisme de services, collaboratif et constructif, réellement dédié aux salariés

Le MUNCI défend la vision d’un nouveau syndicalisme davantage à l’écoute des salariés, les informant régulièrement sur le plan social-juridique-professionnel, travaillant en collaboration avec les autres syndicats dans l’intérêt supérieur des salariés, plus pro-actif et force de propositions vis à vis de nos dirigeants… et qui ne reproduise pas les erreurs du “passé” (voir lien1 et lien 2).

Le MUNCI considère également que les élu du personnel doivent jouer un rôle plus important dans l’amélioration des conditions de travail et la gestion des entreprises, conformément à l’article 8 du Préambule de la Constitution de 1948 : “Tout travailleur participe, par l’intermédiaire de ses délégués, à la détermination collective des conditions de travail ainsi qu’à la gestion des entreprises.”

Nous faisons un constat malheureux : celui du désert syndical qui caractérise la Branche Syntec-Cicf (moins de 1% de salariés syndiqués, contre 5% en moyenne dans le privé).

Notre philosophie ne s’inscrit pas dans la vision (bassement) concurrentielle qui est parfois celle des syndicats historiques et que nous condamnons fermement.
Vision qui consiste par exemple à multiplier les procès en représentativité pour entraver l’implantation des syndicats de l’UNSA dans des sociétés qui sont déjà la “chasse gardée” d’un ou plusieurs de ces syndicats…
(c’est ainsi qu’est gaspillée une partie du financement public des syndicats et de l’argent des adhérents…)
Sans parler des fréquentes manœuvres procédurières au moment des élections professionnelles (négociations des protocoles électoraux).
Il fallait s’y attendre : la “bande des cinq” qui règne sans partage sur le syndicalisme français depuis des dizaines d’années voudrait bien conserver ses anciens privilèges (…).

Idéalement, nous souhaiterions que le Specis-UNSA s’implante en priorité dans les sociétés sans aucune présence syndicale… mais encore faut-il y avoir des membres volontaires pour créer une section syndicale !

Dans le cas des sociétés où sont déjà présents un ou plusieurs de ces syndicats, nous souhaitons que le Specis-UNSA apporte quelque chose de neuf pour mieux légitimer sa venue : nouvelles propositions, nouveau fonctionnement, dénonciations éventuelles des actions ou inactions passées des syndicats, d’une collusion trop forte avec la direction, d’une gestion malhonnête du CE…etc

Le couple MUNCI-SPECIS est déterminé à œuvrer utilement en collaboration avec les autres syndicats de la Branche dans l’intérêt supérieur des salariés (et dans la mesure du possible évidemment…).
Nos dirigeants de grandes et moyennes entreprises sont, eux, de plus en plus rassemblés au sein des syndicats patronaux tels que le Syntec (cotisations payées sur les fonds de l’entreprise bien sur…), mais aussi au sein de nouvelles organisations patronales (en France comme en Europe) et leur influence est toujours plus importante auprès des institutions, médias et pouvoir politique si bien que le rapport de force avec les salariés est de plus en plus inégal.
De surcroît, les nouvelles lois et réglementations sociales (rémunération globale, temps de travail, conditions de travail, formation, GPEC, seniors, égalité H/F…etc) donnent un rôle de plus en plus prépondérant aux accords d’entreprise (et secondairement aux accords de branche), d’où l’importance d’avoir des syndicats compétents, indépendants et surtout bien soutenus pour négocier de bons accords d’entreprise et de branche.
Il est grand temps que les salariés prennent davantage conscience de toutes ces évolutions et qu’ils développent davantage leur conscience collective en se rassemblant au sein d’organisations telles que le SPECIS et le MUNCI !

DÉBAT sur nos FORUMS

PLAQUETTE de présentation de l’UNSA (pdf, 12Mo)


Adhésion au Specis-UNSA :

Vous bénéficiez d’une réduction fiscale égale à 66 % du montant de la cotisation… qui est déjà l’une des plus faibles de tous les syndicats de la branche. Rappelons par ailleurs que l’adhésion à un syndicat est strictement confidentielle : en aucun cas l’employeur ne doit en être informé.

Les adhérents du MUNCI depuis plus de six mois bénéficient d’une remise de 50% sur l’adhésion au SPECIS.


Le saviez-vous ?

L’UNSA est présent dans un nombre croissant de sociétés de la Branche Syntec-Cicf à travers des sections syndicales (Specis/Fcs/Fessad), à lire : Forte progression de l’UNSA dans la Branche Syntec-Cinov


NOTE MOYENNE DES INTERNAUTES :
Note : 1/5Note : 2/5Note : 3/5Note : 4/5Note : 5(3.75 - 4 votes)


(notez l'article en cliquant sur l'etoile de votre choix puis sur Voter)


Nos articles sont fréquemment mis à jour...











Version PDF de cet article

   
Vos commentaires

Commenter cet article