Mieux gérer nos carrières,
 défendre ensemble nos intérêts.

« Le MUNCI est la 1ère communauté professionnelle en France dans les métiers du numérique.
L'association réunit les membres salariés, indépendants et demandeurs d'emploi des professions informatique, web et télécoms pour mieux défendre leurs intérêts collectifs et leur apporter des services adaptés »

[Edito]
ANNONCES et APPELS à TEMOINS

Problèmes actuels de (dé)connexion sur les forums
par gojul91, 20 Sep 2014, 18:18

Conditions de travail des informaticiens étrangers en France (recrutement, salaires...)
par Regis [Munci], 09 Fév 2014, 10:28

L'offshore dans l'administration et les entreprises publiques
par Admin [Munci], 06 Oct 2013, 16:44


Pour être tenu(e) au courant de nos prochaines ANNONCES & APPELS à TEMOINS : courriel

SONDAGE DU MOIS

                   (en cours de maintenance)

FORUMS

Derniers sujets sur les forums externes :

Non, le code du travail n'est pas le premier frein à l'embauche !
par marius, 24 Juin 2017, 12:00

[Linagora] Les méthodes brutales du PDG Alexandre Zapolsky, candidat LREM
par vincent-37, 19 Juin 2017, 23:13

ingenieur : metier devalorisé en France ?
par gojul91, 15 Juin 2017, 08:23

Maroc et Tunisie, 10 à 15 recrues IT par mois vers la France (Ametix, S.Boukris) Le Parisien ECO
par escapetiger, 07 Juin 2017, 13:09

Les chiffres du chômage des cadres enfin mieux connus
par Predic, 31 Mai 2017, 16:54


Derniers commentaires sur les articles :

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Par contre, toujours sur Ouest France Entreprise, un autre article datant du 09 Septembre 2014 existe : http://www.entreprises.ouest-france.fr/article

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Bonjour, je n'ai de lien pour l'instant malheureusement, car ce nouvel article a été publié dans la version papier du journal Ouest France, édition (...)

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par MUNCI, le 5 novembre 2015
" Merci, Sdu56, pour votre message. Pourriez-vous nous indiquer dans quel média vous avez vu ce "renouvellement de campagne", comme vous dites, de (...)


Free mobile : le MUNCI répond à Freenews, Univers Freebox… et à certains freenautes
Publié le 23 mai 2012
Rubrique : ACTUS, INFOS > Divers, annonces
Mots-clés : Free / Telecoms
Nombre de visiteurs uniques : 3456 • Lien pérenne : https://munci.org/article1892.html


Une petite polémique a été déclenchée par un article inattendu de la Tribune puis amplifiée (assez maladroitement) par les sites Freenews, Univers Freebox et (neutralement) Freezone à la suite de notre brève : Free mobile : non, les problèmes ne sont pas totalement résolus !
Parce que nous apprécions (malgré tout) Free et respectons la communauté Free à laquelle plusieurs d’entre nous adhèrent (un respect qui n’a malheureusement pas toujours été partagé en retour, ni pour notre association ni pour nos constats qui ne sont évidemment pas donnés à la légère), nous avons pris la peine de répondre longuement à ce qui est surtout un gros malentendu…

 Rappel des faits

Nous sommes plusieurs membres de l’équipe d’administration du MUNCI à rencontrer des problèmes sérieux avec le réseau Free Mobile depuis un à trois mois. Très vite, nous nous sommes aperçus que nous n’étions évidemment pas seuls (articles de presse, enquête Capital mars 2012, nombreux témoignages sur des forums et par d’autres membres de l’association…etc).
D’où notre première brève critique sur le sujet : Free Mobile : les couacs de l’itinérance (à noter que début mars 2012 nous n’étions pas nombreux à signaler publiquement ces difficultés… ce qui n’était d’ailleurs pas le cas, à notre connaissance, des sites communautaires sur Free tels que Freenews et Univers Freebox).
Une première observation sur laquelle nous reviendrons : cette première brève a totalisé plus de 2300 visites en 2 mois et demi et PAS UN SEUL commentaire négatif reçu par mail ou posté sur le forum. Le contraste est étrangement saisissant avec les commentaires souvent hostiles de “freenautes” à la suite des articles de Freenews et Univers Freebox…
Grâce à la pression médiatique et populaire (notamment celle d’associations comme la notre et surtout d’associations de consommateurs, non par les principaux sites d’information sur Free à notre connaissance…), Free a augmenté ses capacités et, au bout de 2 semaines, la majeure partie des problèmes a effectivement été résolue pour une majorité d’abonnés (hélas pas tous les problèmes et pas pour tous les abonnés…).
Ceci a fait dire une première fois aux dirigeants de Free que “les problèmes de capacité étaient résolus”. Un sondage a été lancé sur le site Univers Freebox (apparemment le 1er site de la communauté Free à s’intéresser ENFIN à la qualité du réseau Free Mobile…). Verdict de PC Inpact : “si ce sondage internet n’a rien de scientifique et doit donc être pris comme tel, ces pourcentages importants montrent que des problèmes persistent, même si cela ne prouve pas qu’ils sont majoritaires”.

Voici le sondage en question sur Univers Freebox : [Free Mobile] Pouvez-vous désormais joindre votre correspondant dès le premier essai ?
13 avril 2012 (3 900 votes) :

  • “Oui, et ça a toujours été le cas / Oui, ce n’était pas le cas avant, mais c’est désormais presque 100% de réussite” : 60,5%
  • “Oui, il y a une amélioration, mais ca reste encore perfectible / J’ai toujours des difficultés à joindre mes correspondants / Je n’arrive jamais joindre mes correspondants” : 39.5%
    22 mai 2012 (10 000 votes) :
  • “Oui, et ça a toujours été le cas / Oui, ce n’était pas le cas avant, mais c’est désormais presque 100% de réussite” : 62,9%
  • “Oui, il y a une amélioration, mais ca reste encore perfectible / J’ai toujours des difficultés à joindre mes correspondants / Je n’arrive jamais joindre mes correspondants” : 37.1%
    1re remarque : il est dommage que le sondage se limite à la question de l’appel sortant car les problèmes du réseau Free Mobile ne se limitent pas à çà…
    2e remarque : en l’espace des six dernières semaines, la proportion de satisfaits n’a donc grimpé que de… 2.4% (avec 6000 votes en plus) ! Mais surtout 37% des 10 000 votants disent rencontrer des difficultés. Une remise à zéro du sondage s’imposerait sans doute pour y voir plus clair…
    Ces six dernières semaines, les membres concernés de notre association n’ont noté, quant à eux, aucune amélioration sur un ou plusieurs des problèmes rencontrés, malgré leurs appels réguliers à Free Mobile.

Parallèlement aux problèmes techniques, de nombreux communiqués syndicaux et articles de presse ont abordé ces derniers mois la question de l’impact socioéconomique (emploi, RH, syndicats…) lié à l’arrivée du “cost-killer” de la téléphonie mobile : [Presse] Les syndicats et les opérateurs lancent la bataille contre Free (Mobile). Mais ceci est un AUTRE PROBLÈME…

Nous arrivons à la mi-mai où les dirigeants de Free Mobile affirment à nouveau qu’il n’existe “plus aucun problème technique sur le réseau Free Mobile” (Maxime Lombardini, DG) et que “désormais tout est rentré dans l’ordre, les ennuis sont derrière nous” (Thomas Reynaud, Dir.financier) !

Forts mécontents d’un tel mensonge qui méprise implicitement les clients non négligeables rencontrant toujours des difficultés (dont nos adhérents), nous avons publié cette petite brève, car ceux qui nous connaissent savent que la désinformation nous est insupportable…
Si nous l’avons fait, c’est parce que nous avons malheureusement constaté que personne d’autre ne l’a fait à notre place, en particulier aucune association de consommateur et… aucun site communautaire sur Free !
Nous ne nous attendions pas à ce qu’elle soit reprise par La Tribune (et ne le souhaitions pas vraiment à vrai dire… voir notre réaction [MAJ 20.05.2012 : réponse à Delphine CUNY, journaliste à La Tribune]) qui ne nous a pas contacté à cette fin.

Encore plus surprenant, voilà que deux des principaux sites communautaires sur Free (Freenews et Univers Freebox) emboitent le pas à la Tribune, moins pour abonder dans le sens de notre critique et dans celle de la défense des “victimes” que pour stigmatiser notre brève en nous soupçonnant de partialité et en paraphrasant l’interrogation un peu maladroite de la Tribune sur nos “véritables motifs” !
A la suite de ces articles, nous avons reçu beaucoup de messages, tantôt de soutien tantôt hostiles et agressifs.
Nous avons publié certains commentaires sur nos forums (uniquement les commentaires pertinents, utiles au débat et respectueux, qu’ils soient en accord ou en désaccord avec nous).
Nous avons également lu les commentaires des freenautes sur les forums de ces sites et, avouons-le, nous avons souvent bien rigolé tout en nous posant parfois, à notre tour, quelques questions sur leurs véritables motifs et origine (…).
Hélas, nous avons moins rigolé à propos de plusieurs messages (publics et privés) particulièrement mensongers, outranciers voire menaçants à notre égard qui pourront faire l’objet de poursuites judiciaires en diffamation.

 Nos réponses

Commençons par des extraits des 2 sites :

UNIVERS FREEBOX :

  • “Depuis début avril cependant, ces problèmes de jeunesse ont été en grande partie résolus. Une amélioration confirmée par Maxime Lombardini ou encore Thomas Reynaud” : ca commence mal, c’est donc à la direction de Free qu’il revient en priorité de “confirmer” l’amélioration des problèmes…
  • “Pour autant, le MUNCI, une association professionnelle des informaticiens, a relancé la polémique en annonçant publiquement qu’elle « déconseille l’opérateur Free Mobile à ses membres »” : ce n’est pas vraiment nous mais La Tribune et vos sites communautaires sur Free qui ont “relancé la polémique” ! Si nous avions réellement voulu le faire nous-même, nous aurions publié notre article à la une de notre site (pas une simple brève…) et nous aurions surtout envoyé un communiqué de presse comme nous le faisons régulièrement sur les sujets socioprofessionnels qui nous concernent. Vos rédacteurs ne devraient pas se sentir obligés de reprendre un article de presse qui, certes, reproduit fidèlement le contenu de notre brève mais qui sort malgré tout du contexte de notre association et sème un peu maladroitement le doute sur notre indépendance et nos motifs…
    Mais nous pensons que la “polémique” va vite s’éteindre, malgré tout, après ces quelques articles…
  • “Toutefois, même si les problèmes évoqués sont réels pour certains abonnés, on peut s’étonner de voir une association invitant ses membres à ne pas choisir tel ou tel opérateur, qui plus est lorsqu’il ne s’agit pas d’une association de consommateurs” : sur ce point, nous reconnaissons seulement une petite erreur sur la forme (voir en conclusion).
  • “Cela est d’autant plus troublant que l’association publie un lien vers sa revue de presse concernant Free Mobile, qui ne reprend que des articles à charge contre l’opérateur, sans apporter de démentis quand il s’est avéré que les informations étaient fausses et propogées par les concurrents de Free Mobile (comme pour la couverture du réseau).” : rien de troublant, cette allusion à notre manque de partialité est complètement superflue et décalée… la revue de presse en question n’est que la continuité du premier article des Echos (dont nous avons d’ailleurs gardé le titre), elle ne porte QUE sur l’impact socio-économique de Free Mobile et sur l’action des syndicats (emploi, RH…).
    Si cette revue de presse est “à charge” (pas complètement toutefois, il faut bien lire…), c’est parce que les observateurs sociaux ne sont pas tendres avec Free, aussi serait-il plus judicieux pour vos sites de s’intéresser aux problèmes en question plutôt que les ignorer ou les nier ! Si le social n’est pas votre tasse de thé, admettez simplement que çà puisse l’être pour d’autres.
    Il est tout à fait possible que d’autres articles existent pour démentir ou nuancer le tableau mais nous n’en avons simplement pas connaissance… et à vrai dire vos sites ne nous ont pas vraiment aidés à les trouver (à l’exception d’un ou deux petits articles que nous avons rajouté, nous sommes prêts bien sur à en rajouter davantage si nous en sommes informés).
    De surcroit, il nous semble que Free ne cherche pas beaucoup à se défendre sur cette question de l’emploi, du social…etc
  • “Le mieux est certainement que chacun se fasse sa propre opinion et ses choix en conscience…” : encore faut-il être bien informé, nous pensons plutôt que “le mieux” serait que certaines associations de consommateurs et certains sites d’information sur Free fassent mieux leur travail en commençant par remettre en cause les affirmations mensongères des dirigeants de Free quand cela porte préjudice à certains abonnés… Pour ne pas, effectivement, que çà soit à d’autres associations, telles que des associations professionnelles, de le faire à leur place…

FREENEWS :

  • “Alors que la plupart des problèmes techniques liés à l’utilisation de Free Mobile semblent résolus ou en passe de l’être, selon les retours de nombreux utilisateurs” : malheureusement nous ne sommes plus très confiants sur le fait que certains problèmes soient “en passe d’être résolus” à COURT TERME, il y a déjà eu beaucoup d’attente et de promesses non tenues et certains problèmes n’ont pas évolués d’un poil pour certains utilisateurs. C’est bien là le soucis N°1… qui n’a fait logiquement que se renforcer depuis que la direction de Free nous a fait comprendre que “les problèmes étaient terminés” !
  • “Elle n’hésite pas à aller plus loin, dénonçant « la propagande de Free largement reprise dans la presse » et souhaitant même s’attaquer à « toutes les formes de”pensée unique“ ». Rien que ça.” : M. Yoann Ferret, quand on reproduit un texte, il faut le faire honnêtement, sans sortir du contexte et sans affabulation… ceci est assez méprisant de votre part.
  • “S’il est vrai que les problèmes cités sont bien présents chez Free Mobile, ils le sont dans des proportions sans commune mesure avec ceux qui avaient handicapé le lancement du quatrième opérateur, contrairement à ce que laisse sous-entendre l’association. Un rapide coup d’œil à notre forum ou aux autres espaces communautaires le montre : la satisfaction est globalement au rendez-vous.” : si M. Yoann Ferret fait allusion au pourcentage que nous avons donné (“1/3 d’abonnés concernés”), nous voulons bien admettre une petite erreur SUR LA FORME que nous avons désormais corrigée. Néanmoins, nous avons toujours dit très clairement dans notre article que les problèmes se sont sensiblement améliorés pour une majorité d’abonnés et ne concernent plus qu’une minorité d’abonnés (selon toute vraisemblance en tout cas…), il n’y a AUCUN SOUS-ENTENDU qui laisserait penser le contraire !!!
  • “Un rapide coup d’œil sur son site démontre que le MUNCI a choisi son camp depuis le mois de janvier, n’hésitant pas dans sa revue de presse à relayer tous les articles à l’encontre de Free : sa couverture réseau, sa politique sociale, etc. Les informations plus récentes, et plus pertinentes, notamment les mesures du réseau de Free menées par l’Arcep et par l’ANFR (venant directement contredire plusieurs des articles relayés par le MUNCI), ne sont pas évoqués.” : il ne s’agit évidemment pas de “choisir un camp”, voir réponse ci-dessus. Nous avons rajouté l’info du 07 mai concernant la validation de la couverture réseau par l’ANFR (qui effectivement remet en cause certaines attaques antérieures), mais ceci n’a évidemment rien à voir avec les problèmes de qualité réseau… soyons sérieux !
  • “Dimanche, La Tribune s’interrogeait : « l’auteur de ce billet, non signé, est-il un client de Free Mobile déçu ? Ou bien se cache-t-il derrière cette plume un salarié d’un opérateur concurrent souhaitant relancer la polémique sur le réseau du nouvel entrant ? ». Nous nous posons la même question…” : c’est une question totalement absurde et déplacée qui ne devrait pas se poser, sauf à nier la réalité et à vouloir entacher de suspicion toute association indépendante, qu’il s’agisse d’association de consommateurs ou d’association professionnelle qui, telle que la notre, n’a plus rien à prouver (…) et qui prend position sur un produit quelconque, une entreprise ou autre…

Nous voulons également répondre à 2 autres commentaires de M. Yoann Ferret :

http://forum.freenews.fr/index.php/topic,80181.msg991687.html#msg991687 :
"Dans le cas de l’association, ce qu’on dénonce, c’est une évidente partialité dans les faits. Des accusations de syndicats sont privilégiées, tandis que les mesures de l’Arcep et de l’ANFR, qui viennent prouver la nullité totale des précédentes accusations, ne sont absolument pas relayées. Pire, les accusations invalidées sont conservées en l’état dans la revue de presse…
La critique sur Free est possible, sans aucun problème. Mais dans certains cas, comme celui-ci, on a clairement affaire à des opposants qui, pour une raison ou une autre, ont pour objectif de dénigrer Free ; la revue de presse à charge de MUNCI a débuté le 23 janvier 2012, alors que les premiers véritables problèmes techniques (saturation des appels etc.) n’étaient pas encore apparus !"

Sur le premier point : notre seule erreur serait donc d’avoir oublié la validation de la couverture réseau par l’ANFR, ce qui est désormais corrigé… Pas question d’effacer pour autant les articles antérieurs qui ont effectivement montré certaines erreurs des syndicats et des concurrents de Free. Pour le reste, nous avons déjà répondu et sommes dans l’attente de toute autre information qui viendrait redorer le blason de Free sur les question sociales (emploi, rh…) et économiques (investissements, politiques d’achats…).
Sur le second point : commentaire totalement ridicule, si la revue de presse a commencé le 23.01.2012, c’est tout simplement parce que l’article de presse des Echos qui a donné son titre à cette “revue de presse” date du… 20.01.2012 !!! Accusation à charge ???

http://forum.freenews.fr/index.php/topic,80181.msg991956.html#msg991956 :
"Je dirais juste que quand les médias généralistes se sont penchés sur les problèmes de Free, ils ont appelé les sites spécialisés comme UF ou Freenews, pas le MUNCI. On peut penser ce qu’on veut de Freenews, mais il est certain que, puisqu’on se consacre à un sujet en particulier, on a tendance à être mieux renseignés que beaucoup de sites qui ne parlent de Free que très occasionnellement/partiellement, souvent en se basant sur une expérience uniquement personnelle ou celle de deux-trois copains. Nous, on a quand même un très grand réservoir de Freenautes par mails, sur les forums, qui nous servent de baromètre et nous permettent d’estimer l’ampleur des soucis (ce qui est toujours très difficile à évaluer à une échelle nationale) : c’est pour cela qu’on se permet de dire que les problèmes techniques chez Free sont, de nos jours, sans commune mesure avec ceux qu’on a pu connaître au lancement du service. L’article du MUNCI vise à côté de la plaque.
(…)
Ce n’est clairement pas exact dans l’article invitant à boycotter Free, qui est une prise de position ne s’appuyant sur rien de très concret à part un sondage web dépassé.
(…)
On constate juste qu’une certaine frange de membres des forums a tendance à ne réagir qu’à des articles où on prendrait prétendument aveuglément la défense de Free, occultant tout ce qu’on fait le reste du temps (y compris les très nombreuses fois où on dénonce les problèmes existants chez Free, qui ne se résument pas à des problèmes techniques, bien au contraire). Sans le travail des sites communautaires en amont, le MUNCI aurait-il seulement autant de grain à moudre ?"

Nous prenons M. Yoann Ferret au mot et nous serions fortement désireux de savoir quel travail été fait précisément par les sites “communautaires” tels que Freenews pour s’enquérir des problèmes relatifs à Free Mobile dans l’intérêt de la communauté des freenautes… ?
Une rapide recherche nous a montré le néant total pour Freenews, avec notamment l’absence totale de réaction suite aux récents mensonges de la direction de Free.
Quant à Univers Freebox, nous ne voyons que le sondage “dépassé” (et malheureusement incomplet) ainsi que la news Free Mobile assure que les problèmes sont derrière lui et qu’il va continuer à innover qui ne fait preuve d’aucun contenu critique… à la différence de certains commentaires de freenautes après la news remettant précisément en cause cette soit-disant “fin des problèmes” !

RÉPONSES A D’AUTRES COMMENTAIRES et PRÉCISIONS COMPLÉMENTAIRES :

Nous avons reçu beaucoup de messages et parcouru en détail les “forums de défoulement”, ce qui n’a pas été triste…

Premier constat : des témoignages assez nombreux sont venus confirmer nos affirmations sur les problèmes persistants de Free Mobile, nous y reviendrons en conclusion.

Beaucoup d’autres messages relevaient soit du délire le plus total (telle que la “conspiration anti-Free du lobby des SSII, de l’UNSA ou des concurrents via le MUNCI” !!!), soit d’une autosatisfaction plutôt mal venue de tous ceux qui ne rencontrent pas ou plus de problèmes avec Free Mobile (nous n’avons pas compris l’intérêt de ces messages sinon d’envenimer un peu plus la situation, sachant que le sujet ne concerne en l’occurrence que le cas des malchanceux…).
Certains sont allés jusqu’à inverser totalement les rôles en nous traitant de “menteurs”… nous supposons donc que ces bienheureux ne viennent jamais se plaindre sur des forums ou ailleurs en cas de problèmes techniques, pas plus qu’ils ne font ou ne feront appel un jour à des associations ou des syndicats pour leur venir en aide !.

Nous avons reçu et relevé 3 à 4 messages qui dépassent les bornes et relèvent de la diffamation (publique et privée) à travers des propos fortement outranciers, mensongers et menaçants : nous avons décidé de les transmettre à notre avocat en vue de possibles poursuites judiciaires. En effet, nous sommes une associations de bénévoles qui oeuvrons pour des intérêts collectifs, nous y passons beaucoup de temps et ce n’est pas ce genre de récompense que l’on est en droit d’attendre ! De plus, nous ne sommes pas vraiment du genre à nous laisser intimider et diffamer au-delà des critiques argumentées et provocations admissibles…

Nous avons compris que ces messages négatifs à notre encontre étaient malheureusement la conséquence directe de la façon dont les articles de Freenews et Univers Freebox ont été tournés, c’est à dire relativement “à charge” contre le MUNCI… Comme nous le disions précédemment, notre première news sur Free Mobile : les couacs de l’itinérance n’avait suscité en revanche AUCUN COMMENTAIRE NÉGATIF en 2 mois et demi d’existante et 2300 visites.

Nous avons enfin relevé certains messages dignes d’intérêt que nous avons accepté de publier (ci-dessous) et auxquels nous avons choisi de répondre :

  • “MUNCI est à contre emploi, sort de son rôle initial, en s’adressant à des consommateurs… sauf si ses consommateurs sont des professionnels…” : nos membres sont en effet des professionnels mais ce n’est pas le problème. Vous avez raison sur le fond mais il faut recadrer les choses : il ne s’agit que d’une brève et si nous l’avons publié, c’est parce que certains de nos membres se sentaient un peu frustrés et oubliés après les déclarations mensongères de Free (personne d’autre pour réagir sur la toile, c’est navrant…), nous y reviendrons en conclusion.
  • “Je dirai que les problèmes que l’on a rencontré et ceux que l’on rencontre encore avec Free Mobile ont été et sont encore montés en épingle… Il y eu LES problèmes majeurs que l’on a connu qui rendaient le réseau de Free inutilisable dans certaines concentrations urbaines et à certaines heures et il reste DES problèmes mineurs, qui sont ponctuellement gênants pour certains abonnés. D’un autre côté il arrive que l’on rencontre encore des problèmes sur les autres réseaux, qui devraient être parfaitement rodés et”sans failles“, vu le nombre d’années de déploiement et de fonctionnement des-dits réseaux.”
    +
    "Aujourd’hui, quoi que vous en disiez, ces problèmes sont résolus, sauf, peut-être, pour les spécialistes que vous étes.
    +
    “Dans ces conditions, pourquoi décourager des clients alors que le risque est particulièrement limité, sauf à potentiellement et sous toute réserve devoir composer plusieurs fois le numéro ou recevoir un SMS avec du retard” :

C’est là effectivement un point fondamental qui nous oppose de toute évidence avec certains freenautes et c’est là certainement la source principale de l’incompréhension.
En effet, les problèmes persistants que nous signalons ne sont ABSOLUMENT PAS, pour certains d’entre eux, des problèmes MINEURS que l’on connait de manière sporadique chez les divers opérateurs… et encore moins des problèmes de “spécialistes” !
Voici quelques exemples qui concernent des membres de notre équipe (habitant Paris / petite couronne) depuis le début :
. Plusieurs contacts ne tombent JAMAIS sur leur messagerie et sont donc incapables de leur laisser des messages !
. D’autres contacts tombent au contraire presque SYSTÉMATIQUEMENT sur leur messagerie !!
. La 3G est TOUJOURS du très bas débit…
Ces problèmes vous paraissent-ils bénins ? Connaissez-vous d’autres opérateurs à qui cela arrive QUASI CONTINUELLEMENT ?
Les membres en question ont plusieurs mobiles, ils ne rencontrent pas ces problèmes avec les autres lignes. Ils ont interchangé les cartes SIM… mêmes résultats bien sur.
Ces problèmes sont évidemment partagés par d’autres freenautes sur les forums.

  • “Free n’a pas réussi à anticiper son succès, mais personne, même eux, n’avait envisagé une telle montée en charge.”
    +
    “Un peu de sérieux, on ne peut pas demander à un opérateur jeune de 5 mois seulement d’égaler une concurrence installée depuis 10 ans au moins. L’offre Free s’adresse d’abord aux particuliers qui acceptent de subir quelques problèmes techniques passagers le temps que la machine Free soit pleinement opérationnelle. Après il est clair que pour les professionnels ça n’est pas forcément le meilleur choix.”
    +
    “Pour des professionnels du numérique et de l’internet, ils devraient tout de même comprendre que lors de la sortie d’un nouveau produit, il y a quand même quelques râtés.
    Les geeks le savent, quand Free sort un produit, NOUS sommes les bêta testeurs. Quand on bosse dans l’informatique on comprend ces choses là.
    Un utilisateur lambda à le droit de gueuler parce que le réseau marche pas, mais nous les geek, voyons !”
     :

Oui et non… nous ne sommes pas non plus aux débuts de la téléphonie mobile, dans nos projets technologiques nous devons être capables de prévoir et anticiper rapidement de puissantes montées en charge. C’est bien ce que Free a commencé à faire mais ce n’est certainement pas abouti.
Ici, nous réagissons en consommateurs, par en recetteurs, testeurs, ou homologateurs après déploiements de réseaux mobiles…
Le plus inquiétant, c’est que face aux mensonges répétés de Free, nous ne sommes malheureusement plus du tout assurés que les “derniers problèmes” vont rentrer dans l’ordre à COURT TERME.

  • “Les quelques milliers de mécontents s’expriment plus fort que les 2,6 millions de clients satisfaits !” : sur ce point, nous pensons que Free Mobile aurait (eu) beaucoup plus d’abonnés si ces problèmes n’avaient pas été aussi nombreux, et nous pensons également que beaucoup maintiennent encore leur confiance à Free depuis que les problèmes se sont fortement réduits pour la plupart… mais pour combien de temps encore si tout ne rentre pas complètement dans l’ordre ?
  • “Par ailleurs, je m’étonne que ces clients, s’ils sont insatisfaits, ne quittent pas Free Mobile. Faut-il rappeler que ces forfaits sont sans engagement, contrairement à ce qui se pratiquait et se pratique encore chez les opérateurs déjà en place, et qu’il est possible d’aller chez un autre opérateur simplement, sans frais et sans perdre son numéro de téléphone ?” : nous pensons justement que c’est ce qui est en train d’arriver progressivement… avec de surcroit les nouveaux tarifs devenus presque aussi compétitifs des autres opérateurs télécoms. Par ailleurs, comme d’autres abonnés concernés, on aimerait bien rester chez Free Mobile justement… c’est bien pour çà qu’on les titille un peu !
  • “je pardonne beaucoup moins bien les nombreux dysfonctionnement de ma liaison Bouygues (communications non recues, liaison Internet lente, impossibilité de recevoir les MMS, coupures fréquentes durant les communications,…) sur un réseau ayant près de 15 ans de service que sur un réseau de 4 mois d’age” : vous avez certainement raison sur ce point, nous ne connaissons pas spécialement Bouygues Telecom mais encore une fois nous constatons que les problèmes en question chez Free Mobile dépassent clairement les limites de l’acceptable.
  • “Peut-être pourriez vous souligner que le matériel utilisé par FREE pour déployer son réseau est Européen, alors que les 3 autres achètent Chinois ? Je soulignerai également, que les 40 euros économisés avec Free Mobile peuvent être utilisés dans les loisirs, les vêtements, …. ils ne disparaissent pas des circuits.” : nous n’avons pas du tout pris position sur la politique d’achats et d’investissements de Free mais c’est un point intéressant à creuser en effet. Néanmoins tout le monde n’est pas d’accord sur ce que vous dites, à vérifier donc.
    Sur le 2e point, il est évident que Free Mobile a eu un impact positif sur le marché (quoi qu’on en dise) car les prix de la téléphonie mobile en France étaient considérés comme les plus chers d’Europe. En tant que consommateurs, nous sommes évidemment tous attentifs et favorables à la “réduction des coûts” pour notre pouvoir d’achat, mais en tant que salariés ou chômeurs nous devenons par contre beaucoup plus critiques sur les conséquences sociales de cette réduction des coûts dans les entreprises… Ce qui compte aussi, c’est la qualité de service, les investissements et l’emploi… à suivre donc.
    Par ailleurs, s’il est vrai qu’on ne peut pas toujours avoir le beurre (le prix) et l’argent du beurre (la qualité de services), nous constatons que le modèle de Free Mobile est, pour le moment, l’inverse de celui de la Freebox Revolution…
  • “Des mots de XN, leurs couts d’IT sont 1/10 de ceux des concurrents. SFR, Orange et Bouygues dépensent des sommes énormes dans leur IT, le tout sous-traité aux SSII. Je comprends que les SSII voient d’un mauvais oeil l’arrivée d’un concurrent qui s’en sort bien, le tout sans faire marcher le secteur. La grosse partie du boulot en question étant la gestion de la facturation (extrêmement compliquée à cause des centaines de forfaits différents chez les 3 gros opérateurs), Free prouve que ces développements interminables sont évitables …” : peut-être mais au delà de la facturation ne trouvez-vous pas curieux que Free Mobile ait à la fois si peu d’ingénieurs, si peu de sous-traitants et des coûts d’IT très inférieurs aux concurrents… tout en prétendant avoir une qualité de services, de support et un niveau d’investissements comparables aux autres opérateurs ?
  • “Que vont faire les 3 autres opérateurs pour faire des économies ? Réduire les rémunérations des dirigeants et des actionnaires ? Ou délocaliser ?” : s’ils délocalisent, licencient ou s’enfoncent dans le moins disant social, nous serons là comme toujours pour dénoncer leurs “mauvaises pratiques” comme nous l’avons déjà fait dans le passé !
  • “Dans la même veine, cf votre article du 21.05, vous parlez de détérioration de l’emploi. Au delà de ce qui a été fait par FreeMobile (création de deux centres appel en France et embauche de techniciens ou autre…), j’apprécierai que vous définissiez le mot”emploi“car, pour moi et ce que j’en sais, ce ne sont que CDD et emplois précaires (et je ne parle pas des boutiques franchisées qui n’emploient que des commerciaux en CDD), salariés qui sont toujours oubliés des maxi profits réalisés par leur entreprise au profit d’actionnaires avides de rémunération toujours plus importante.”
    +
    “L’emploi a vraiment bon dos. Pour l’instant personne n’a licencié. Par cotre, free embauche à tours de bras, et en CDI (pas en CDD come les autres)
    Mieux, Free utilise du matériel européen (pas chinois) et a la majorité de ses centres d’appel en France, pas à l’étranger.
    Alors dire que Free met en danger des milliers d’emplois, c’est vraiment partial.”
     :

Désolé mais pour l’instant, nous n’avons absolument pas pris position sur la question de l’emploi, nous n’avons fait que diffuser une petite revue de presse qui, certes, peut paraitre orientée mais comme nous l’avons dit c’est tout simplement parce que nous n’avons pas trouvé d’autres articles venant défendre Free Mobile sur cette question !
Au demeurant, la question qui se pose le plus actuellement n’est pas tellement celle des créations d’emploi côté Free mobile mais plus les pertes d’emploi induites chez les autres opérateurs télécoms ! Mais c’est en effet une question complexe sur laquelle on se garde bien de se positionner pour le moment…
En ce qui concerne le matériel européen et les centres d’appel majoritairement en France, tout le monde n’est pas d’accord avec vous (à vérifier donc).

  • “Enfin, au-delà du prix, il ne faut pas oublier de parler des usages qui, grace au nouvel entrant, vont forcement être bouleversés favorisant l’arrivée de nouvelles technologies (4G…) ou de nouveaux comportements (visio…), que l’oligopole en place auparavant ne souhaitait certainement pas voir se développer trop occupé à soigner ses marges grace à des ententes illicites et maintes fois réprimées par la justice, je tiens à vous le rappeler.” : nous n’en sommes pas certains en ce qui concerne la téléphonie mobile, mais c’est à suivre en effet. Pour le moment, nous vous renvoyons à Sur la 4G, Free veut prendre son temps, ce qui est sans-doute dommage compte-tenu de la médiocre 3G sur le réseau Free Mobile…

AUTRES POINTS :

  • Contrairement à certaines élucubrations que nous avons pu lire dans les réactions, nous n’avons évidemment AUCUN PARTI PRIS NÉGATIF contre Free et encore moins POSITIF contre les autres opérateurs, dont “l’entente” sur les prix de la téléphonique mobile était évidente depuis toutes ces années !

Bien au contraire :
- en tant que professionnels des TIC, nous avons toujours été impressionnés par la capacité d’innovation de Free mais aussi, jusqu’à une certaine époque, par son “patriotisme économique”. Voir par exemple cet article : Centres d’appel non externalisés et qualité de services : l’exemple de Free. A l’inverse, nous n’avons pas toujours été tendres avec les autres opérateurs : Offshore : faudra-t-il bientôt boycotter SFR (et Michelin et...) ?.
- l’un des membres administrateurs de notre équipe connaissant de sérieux problèmes avec Free Mobile est au départ un fervent admirateur de Free… puisqu’il n’est autre que l’un des plus anciens clients de la société (depuis 1999, confirmé par un manager de Free) !

Or “qui aime bien châtie bien” … eh oui, contrairement à ce que beaucoup se sont imaginés, nos dernières brèves sur Free relèvent en réalité davantage de “l’amour vache” !!!

  • En ce qui concerne la “revue de presse” qui a été curieusement critiquée par Freenews et Univers Freebox, elle ne traite initialement (et essentiellement), de façon neutre, que du rôle des syndicats et des conséquences sur l’emploi de l’arrivée de Free Mobile. MAIS cela ne signifie pas non plus que nous approuvons à 100% l’action et les réactions de ces syndicats, en effet ceux qui nous connaissent savent aussi que nous dénonçons régulièrement… les COLLUSIONS entre syndicats et directions qui ne sont pas rares dans nos sociétés !
    Il serait beaucoup plus judicieux, en tout cas, que les défenseurs de Free viennent commenter les articles de cette revue de presse sur le fond…
    En ce qui concerne les conséquences sur l’emploi, c’est un sujet plus complexe que nous aborderons ultérieurement à la lecture des décisions qui seront prises par les opérateurs télécoms.

 En résumé

Nous voulons tout d’abord insister sur le fait que le SEUL et UNIQUE objet de notre brève était de rappeler que les problèmes avec Free Mobile ne sont pas terminés pour “tout le monde” contrairement à ce que veut bien faire croire la direction de Free au mépris des clients concernés.
Nous l’avons fait sans parti-pris et sans vouloir “charger” excessivement l’opérateur que nous apprécions par ailleurs.
Si nous avons pris le risque de rétablir ainsi la vérité (ce qui n’est pas toujours payant il est vrai…), c’est parce nous avons constaté malheureusement que ceux qui étaient les plus à même de le faire (à savoir notamment les principaux sites communautaires d’informations sur Free tels que Freenews et Univers Freebox, mais aussi les associations de consommateurs…) ne l’ont pas fait.
Ce que nous n’avons pas dit explicitement, car cela nous paraissait évident, c’est d’une part que ces problèmes persistants ne sont, pour certains, ni bénins (ex. gros pbms de messagerie, 3G en très bas débit…), ni sporadiques comme on en rencontre de temps en temps chez tous les opérateurs, d’autre part que ce “tout le monde” n’est pas négligeable et ne doit pas être ignoré encore moins méprisé !
Rappelons qu’un sondage effectué il y a 6 semaines par Univers Freebox montrait que 37% des abonnés à Free Mobile rencontrent toujours des problèmes (sur plus de 10 000 votants).. ce qui est loin d’être négligeable ! Mêmes niveaux de mécontents sur cet observatoire.

Notre plus grande satisfaction est de constater que nous avons clairement visé juste !!!
En effet, de nombreux témoignages sur les forums sont venus confirmer le nombre encore important de clients de Free Mobile rencontrant toujours des problèmes inhabituels sur le réseau :

http://www.forfaitfree.com/2012/05/&hellip ;
http://www.lachainetechno.tv/videos&hellip ;
http://www.latribune.fr/technos-med&hellip ;
http://forum.freenews.fr/index.php?&hellip ;
http://www.universfreebox.com/artic&hellip ;
http://www.universfreebox.com/artic&hellip ;

Mais il y a plus grave : les mensonges répétés de Free et leur auto-satisfecit sur la “fin des problèmes” nous ont amené à nous inquiéter sérieusement du sort des “abonnés malchanceux” de Free Mobile (dont nous rappelons que plusieurs membres administrateurs de notre association en font partie), qui pour certains (voire beaucoup ?) d’entre eux, ne connaissent AUCUNE AMÉLIORATION des problèmes en question depuis l’augmentation des capacités du réseau de Free Mobile il y a environ 6 semaines.
En effet, d’un côté FREE continue à installer des antennes sur le territoire, d’un autre côté c’est le statut-quo dans certaines zones d’itinérances “embouteillées” (notamment Paris).
Dans ces conditions, c’est à dire en raison d’une part du manque de VISIBILITÉ sur l’amélioration des problèmes, d’autre part de ce qui ressemble à un ABANDON par Free des abonnés concernés, nous avons pris la liberté - certes critiquable - de déconseiller Free Mobile à nos membres par la fameuse brève (aucun mailing n’a été envoyé pour autant).
Il appartient aux professionnels de la téléphonie mobile de considérer s’il s’agit ou pas de “défauts de jeunesse” en passe d’être définitivement résolus ( ?)… et aux consommateurs de tolérer ou non des dysfonctionnements qui se poursuivent pour le moment.
Il appartient encore à Free Mobile, dont l’effet bénéfique sur les prix du marché français de la téléphonie mobile (auparavant parmi les plus élevés d’Europe) est incontestable (sans parler de la formidable capacité d’innovation, de la culture technologique et des transferts de technologie, du soutien aux logiciels libres…etc), de démontrer que des prix bas ne sont pas synonymes de qualité de service au rabais pour TOUT LE MONDE (sans exception).

Nous reconnaissons deux petites erreurs sur la forme :

  • la 1re est d’avoir repris à notre compte l’estimation d’1/3 d’abonnés concernés au vu de différents sondages : aujourd’hui la proportion est certainement inférieure mais il serait utile que les sites communautaires sur Free fassent ENFIN une enquête objective à ce sujet, ce qui serait tout à leur honneur…
  • la 2e est d’avoir pris position, hors de nos prérogatives habituelles, en déconseillant l’opérateur à nos membres : il est vrai que cela n’était sans doute pas nécessaire mais il fallait surtout y voir notre réaction face aux mensonges de Free… nous avons modéré depuis notre position par le MUNCI préfère déconseiller l’opérateur Free Mobile à ses membres POUR LE MOMENT.

Cette brève a ensuite été “montée en épingle” par la Tribune, et surtout par Freenews et Univers Freebox dans des articles relativement “à charge” contre le MUNCI, mettant en doute nos véritables motivations.
Nous n’allons pas revenir sur ces insinuations qui démontrent simplement la méconnaissance de notre association par les rédacteurs, ce qui n’est pas un drame.
Rappelons tout de même que le MUNCI existe depuis 9 ans, qu’il bénéficie d’une bonne présence sur le web et qu’il est intervenu depuis toutes ces années dans plusieurs centaines d’articles de presse.
Ce qui est un peu plus dommage, c’est de constater que les associations qui sont derrière ces sites “critiquent” plus facilement une autre association citoyenne, la notre, plutôt que les médias qui s’en prennent régulièrement à Free !
De notre côté, s’il s’avérait que Freenews ou Univers Freebox prenait la liberté de publier un article que sur un sujet qui nous est cher… par exemple les SSII ou le Syntec, nous n’irions pas pour autant le commenter sur notre site tout en mettant en cause l’indépendance et l’absence de parti-pris de ces sites par rapport aux SSII ou au Syntec ! (il en est différemment de la presse et des politiques…)

Nous avons pu constater aussi le “fanatisme” de certains freenautes incapables d’admettre, non seulement les défaillances d’un opérateur que nous apprécions initialement autant qu’eux, mais aussi que la direction de Free peut mentir ou se tromper de temps en temps.
Ceux qui nous ont répondus que le réseau Free Mobile marchait (très) bien pour EUX doivent simplement comprendre que leur cas est (hélas) encore loin d’être une une généralité pour le moment compte tenu de la diversité des situations selon les antennes. S’ils ne sont toujours pas capables de le comprendre, ne pouvons pas faire grand chose pour eux…
Nous acceptons très volontiers la critique quand celle-ci est argumentée (évidemment l’erreur est toujours permise…) et surtout exprimée sans excès. Mais comme nous l’avons dis, nous envisageons de poursuivre en diffamation les 3 ou 4 excités qui nous un peu trop violemment attaqués voire menacés (…).
Nous en sommes arrivés à nous demander d’ailleurs si des “community managers” de Free ne “trollaient” pas sur ces forums, passons…
Aujourd’hui, nous mettons sous surveillance certains forums et nous invitons chacun à prendre ses responsabilités en terme de modération.

Pour finir, il est vrai qu’au MUNCI nous avons le “défaut” d’être un peu trop indépendants et de vouloir défendre trop souvent “les petits et les minoritaires”… c’est semble-t-il ce qui nous oppose à ceux qui ne s’intéressent visiblement pas au cas des “oubliés” de la réussite de Free Mobile et qui ne remettent pas en cause, le cas échéant, les affirmations mensongères de la direction de Free.
Si toutefois nous avons donné l’impression erronée de maximiser les problèmes persistants du réseau Free Mobile, nous avons l’impression que ceux-ci sont en revanche un peu trop minimisés par Freenews, Univers Freebox et tous les freenautes qui sont pour leur part entièrement satisfaits.
A notre tour, nous pourrions nous poser la question du degré d’indépendance (ou disons de complaisance…) de certains sites communautaires sur Free par rapport à la maison Iliad…



PS :

A CONSULTER :


NOTE MOYENNE DES INTERNAUTES :
Note : 1/5Note : 2/5Note : 3/5Note : 4Note : 5(3.24 - 50 votes)


(notez l'article en cliquant sur l'etoile de votre choix puis sur Voter)


Nos articles sont fréquemment mis à jour...











Version PDF de cet article

   
Vos commentaires

Commenter cet article

18 juin 2012, par eyhpos


Je suis chez Free depuis le mois de février. Je me doutais qu’en faisant partie des premières abonnées, j’allais essuyer les plâtres. Cela a été le cas avec le problème des appels aux heures de pointe. Le problème a été à mon avis plutôt bien traité et aujourd’hui je n’ai plus aucun à signaler de ce côté là.
Par contre, tout n’est pourtant pas rose aujourd’hui. Le plus gros problème actuel est le fait que mes correspondants tombent directement sur ma messagerie, sans qu’aucun appel en absence ne soit tracé alors que je capte sans problème. Cela n’est pas ponctuel puisque mes correspondants tombent plus souvent sur la messagerie que sur moi (ce matin, messagerie : 3/4 appels). Mes amis sont même étonnés de m’avoir parfois du premier coup et cela est devenu l’objet de blagues. Ce problème récurrent est devenu un souci. J’ai donc cherché des infos sur le net pour avoir un point de la situation et connaître la position de Free. Ainsi, je suis tombée par hasard (je ne connaissais pas votre association ! )sur votre article dans lequel je me suis reconnue. Et je dois dire que je suis très dubitative. Il semblerait que je ne sois pas la seule à avoir ce problème de messagerie et le discours officiel de Free est “Tout va bien”. Cela me rend très sceptique sur la suite des évènements. Si Free ne reconnaît pas mon problème, comment être sûr qu’il travaille à sa résolution ? J’en viens à douter de la capacité de Free à me venir en aide sur ce sujet.
Pour info, j’ai également un autre problème avec les SMS qui arrivent plusieurs heures voire plusieurs jours après que je les ai envoyés. J’utilise peu la fonction SMS et j’ai pourtant eu plusieurs fois le cas. La dernière fois que j’ai dû envoyer un SMS urgent, dans le doute, j’ai utilisé le téléphone d’un ami. Je n’ai plus confiance dans l’envoi des SMS.

Plusieurs alternatives s’offrent à moi. Je peux attendre en me disant que les problèmes vont bien finir par être résouds. Il semblerait que je ne sois pas la seule, Free ne peux pas les ignorer. Malheureusement, les discours officiels n’en parlent pas. Je pensais trouver des articles récents des médias sur le sujet, je n’ai quasi rien trouvé. Il me semble que tout cela ne va pas dans le bon sens.
Autre solution, changer d’opérateur. Je ne suis pas engagé, je peux rapidement changer d’opérateur. Oui, mais voilà, cela me dérange. Free est une entreprise que j’apprécie même si j’ai des déboires avec la fibre optique ou avec le mobile. Leur arrivée dans le mobile me plaît. Je m’étais préparée à d’éventuels problèmes techniques au départ. Mais pas autant et pas aussi longtemps. Un problème de temps en temps, j’ai la patience. Mais les problèmes au quotidien commencent à effriter sérieusement ette patience.
Free, SVP, faites-moi un signe ! Prouvez-moi que j’ai raison d’être patiente.


Commenter ce message

18 juin 2012, par MUNCI

De notre côté, les deux administrateurs de notre association concernés ont fini par lâcher l’éponge !

Les problèmes s’étant AGGRAVES (oui, nous disons bien AGGRAVES…) pour eux lors des deux dernières semaines, ils ont fini par résilier leur abonnement FREE MOBILE.

Nous ne pouvons pas vous donner de conseil car d’un côté FREE continue à installer des antennes sur le territoire, d’un autre côté c’est le statut-quo dans certaines zones d’itinérances “embouteillées” (parmi lesquelles le sud-ouest de Paris : Issy les Moulineaux, Boulogne Billancourt…)


Commenter ce message

29 mai 2012, par Blue Knight

Je ne répondrai pas à tout votre article, ce serait beaucoup trop long, il y aurait tant à dire… Oui, je sais, je suis un peu feignant… ;-) Mais évitez de vous en prendre abusivement à Univers Freebox par exemple qui n’a pas fait d’article à charge ou orienté contre votre association contrairement à ce que vous dites. Ils n’ont fait que reprendre une news, un article de vous. Ils ont émis, disons, quelques interrogations, c’est tout, comme beaucoup de gens, et cela me semble compréhensible vu votre article. Et aussi, évitez de parler de “mensonges”. Il n’y a aucun “mensonges”, juste, si vous voulez, des raccourcis, des propos principalement sur la grande majorité des gens, qui n’a plus de problème avec Free Mobile, plutôt que sur la petite minorité qui en a encore. C’est un discours normal de la part de responsables d’une entreprise, qui va bien sûr mettre en valeur son entreprise, ses atouts, ses succès etc surtout lorsque ceux-ci sont validés par la grande majorité des clients. Ils ne vont évidemment pas parler des petits problèmes qui restent, on voit bien le risque qu’il y aurait, d’autant que cela n’impacte qu’une petite frange de clients. Ca semble une façon de faire tout à fait normale, habituelle, stratégique… dans notre monde actuel et avec la concurrence.

Votre article a suscité la polémique et c’est parfaitement normale vu l’article, la manière dont il est tourné, les réponses données à différentes personnes et le conseils “incroyable” de déconseiller Free Mobile à ses membres…

Pour finir, vous indiquez que les personnes de chez vous ayant des problèmes, et beaucoup d’autres aussi ailleurs, sont sur Paris/Petite Couronne. Tout est dit ! On sait depuis longtemps que Free a beaucoup de problèmes pour mettre des antennes là et donc n’a que peux de réseau à cet endroit. En conséquence c’est Orange quasiment tout le temps. Tout cela est connu depuis longtemps. Espérons que Free réussissent à régler et surmonter les difficultés qu’ils éprouvent pour se développer à cet endroit.

Je précise que je suis tous les jours, et le soir et même quelques fois la nuit, en transit en région parisienne, principalement dans les 78 et 95, plus régulièrement aussi dans le 76, et dans les département sur le trajet pour m’y rendre, et aussi parfois sur Angers, et les régions et départements pour m’y rendre de la région parisienne. Et bien, excepté quelques problèmes le jour où les problèmes d’appel le soir sont arrivés, ainsi que quelques jours suivant, et encore, en les relançant même s’il le fallait plusieurs fois, les appels sont toujours passés, je n’ai jamais eu, et n’ai actuellement pas encore, de problème avec Free Mobile. CQFD. Mais probablement d’après vous dois-je faire parti de quelques chanceux…


Commenter ce message

29 mai 2012, par MUNCI

Et aussi, évitez de parler de “mensonges”. Il n’y a aucun “mensonges”, juste, si vous voulez, des raccourcis, des propos principalement sur la grande majorité des gens, qui n’a plus de problème avec Free Mobile, plutôt que sur la petite minorité qui en a encore. C’est un discours normal de la part de responsables d’une entreprise, qui va bien sûr mettre en valeur son entreprise, ses atouts, ses succès etc surtout lorsque ceux-ci sont validés par la grande majorité des clients. Ils ne vont évidemment pas parler des petits problèmes qui restent, on voit bien le risque qu’il y aurait, d’autant que cela n’impacte qu’une petite frange de clients. Ca semble une façon de faire tout à fait normale, habituelle, stratégique… dans notre monde actuel et avec la concurrence.
=> Heureusement qu’il existe encore des associations et des syndicats pour remettre en cause ces “discours normaux” de nos dirigeants…
Si l’on veut être objectif et respectueux de tous les clients, ce n’est pas difficile de dire qu’il existe encore “quelques problèmes persistants”, plutôt que de dire “tous les problèmes sont terminés”.
Enfin, au vu de certains sondages, nous pensons que la “minorité” d’abonnés qui continuent à avoir des problèmes inhabituels est loin d’être négligeable…

Votre article a suscité la polémique et c’est parfaitement normale vu l’article, la manière dont il est tourné, les réponses données à différentes personnes et le conseils “incroyable” de déconseiller Free Mobile à ses membres…
=> Ce n’est pas un conseil “incroyable” de la part d’une association telle que la notre qui travaille dans les TIC, c’est juste un conseil maladroit car il est vrai que nous ne sommes pas une association de consommateurs et notre (dé)conseil n’est valable que “pour le moment”, c’est à dire tant que ces problèmes inhabituels persistent pour un nombre encore trop élevé d’abonnés.

Pour finir, vous indiquez que les personnes de chez vous ayant des problèmes, et beaucoup d’autres aussi ailleurs, sont sur Paris/Petite Couronne.
=> Oui principalement, mais depuis nous avons lu et reçu d’autres témoignages dans d’autres régions…


Commenter ce message

29 mai 2012, par Blue Knight

Des associations et des syndicats ? Heu, oui, sans doute. Quoique je n’ai pas confiance dans beaucoup de ses organismes dont j’ai pu voir les âneries qu’ils ont fait dans différents domaines et les reculs arrivés “grâce à eux” pour les consommateurs ou employés. Donc permettez-moi d’être circonspect, pour le moins, sur beaucoup de leurs actions et leur utilité, parfois. Ceci dit, je ne nie pas qu’ils peuvent être utile… parfois.

Je maintiens le mot “incroyable” à propos de votre conseil de déconseiller Free Mobile. Vous n’avez pas à conseiller ou déconseiller quelque chose ou quelqu’un, en plus en public. À moins peut-être que vous ne cherchiez à décrédibiliser une entreprise aux yeux de l’opinion publique… ce que je ne peux croire. Mais ils (vos articles) peuvent faire croire, font penser, mais vous direz que la forme était “maladroite” probablement, au genre d’attaques et de fausses rumeurs menées et propagées par la concurrence contre Free Mobile depuis son lancement. D’où les messages, parfois sur un ton un peu “agressif”, que vous avez pu recevoir, il fallait vous y attendre. Vous pouvez donner votre avis, accessoirement, pour vos membres, point. Au passage, les produits Free, ADSL comme mobile, ne sont pas destiné aux professionnels…

P.S.= Qu’appelez-vous “un nombre encore trop élevé d’abonnés” ? À partir de combien ce nombre n’est-il plus “trop élevé” ? 20% c’est bon et 22% c’est “trop élevé” par exemple ? Que de subjectivité dans tout cela… pas très sérieux.


Commenter ce message

29 mai 2012, par MUNCI

Vos réactions illustrent typiquement le genre de comportement individualiste qui nous est assez insupportable dans notre communauté informaticienne et au-delà, mais passons…

Bien sur que si nous avons à “conseiller ou déconseiller” certaines choses… c’est aussi le rôle d’une association comme la nôtre et c’est d’ailleurs une demande répétée de nos membres depuis fort longtemps, comme par exemple au sujet des SSII. Et quand nous le faisons pour une autre cause que celle de l’évaluation de nos employeurs, c’est parce que nous savons que cela sera utile aussi à nos membres et visiteurs… c’est notre seul et unique objectif.

Même si 1% seulement des clients rencontraient des problèmes “inhabituels et persistants” avec leur opérateur de téléphonie mobile (nous ne parlons évidemment pas des problèmes occasionnels que chacun rencontre avec tous les opérateurs), cela suffit objectivement pour être rappelé quand les dirigeants de cet opérateur affirment le contraire.

Quant aux “rumeurs” propagées par la concurrence contre Free Mobile depuis son lancement, nous constatons tout d’abord qu’en dehors de la couverture réseau, Free n’a pas spécialement cherché à les démentir.
Nous verrons bien les conséquences de l’arrivée de Free Mobile sur l’emploi dans les télécoms, et nous disons çà en toute neutralité (finalement nous ne sommes que des observateurs….) car bien sur nous sommes dans une économie libérale que chacun respecte ! L’emploi est la grande cause nationale… mais plus particulièrement quand on est directement concerné.


Commenter ce message

30 mai 2012, par Blue Knight

Je passe sur votre première phrase qui m’a fait beaucoup rire, et qui est encore une fois une affirmation gratuite sur quelqu’un que vous ne connaissez pas, qui et pour reprendre vos termes “illustrent typiquement le genre” de personnes qui visiblement composent votre association… Je sais, c’est peut-être un peu excessif mais bon. Je dirai, si vous vous sentez agressez, que la tournure était “maladroite”… ;-) Mais passons… (humour et ironie)

Vous pouvez donner un avis, mais ce n’est pas exactement la même chose que ces articles plus ou moins à charge contre Free. Ni l’utilisation d’une forme, d’un ton et d’un vocabulaire particulièrement agressif et négatif. Choses grâce auxquelles vous avez eu droit, comme vous l’avez vous-même indiqué, à de “sympathiques” messages d’un certain nombre de gens… Essayer de se reprendre ensuite et d’adoucir les choses en parlant de “maladresse” ou/et autres choses du genre n’enlève rien aux articles et ne trompe personne sur votre réelle opinion. D’ailleurs en relisant les articles, même plusieurs fois, le sentiment, l’impression, de la première lecture reste et perdure.

1% ? mwhahaha Un exemple d’incidents qui n’ont rien d’ “occasionnels que chacun rencontre avec tous les opérateurs”. Chez SFR, mon ancien opérateur depuis le début, j’avais fréquemment et régulièrement des problèmes d’appel. Je lançais un appel, il semblait bien passer mais je n’entendais que ma voix en écho et rien d’autre. Mon correspondant ne m’entendant pas non plus. Cela arrivait fréquemment, quelque soit l’heure de l’appel. Je devais repasser l’appel 1 ou 2 fois avant d’avoir mon correspondant correctement. Le débit DATA n’était souvent pas très bon et même, à la maison, la 3G(+) était quasiment inexistant, au moins au rez de chaussé, alors que je ne n’habite pas en rase campagne mais en ville et qu’il y a un certain nombre d’antenne SFR dans cette ville. Autre exemple dans ma famille. Dans l’entreprise de ma mère ils ont un abonnement pro SFR, encore, avec une flotte de portables. Et bien, il y a quelque temps, tous les après-midi ils n’avaient plus réseau, rien ! Et ça a duré au moins une bonne semaine ! Et auncu contact ni explication de SFR. Peut-être n’étions-nous que “1%” à avoir aussi ces problèmes récurrents, persistants, mais alors suivant votre principe, vous devriez déconseiller aussi SFR à vos membres… Ce que vous ne ferez jamais.

D’une manière générale, et je pécise pas ciblé uniquement ou/ni spécialement sur vous, il est curieux de voir que les problèmes des autres opérateurs sont “occasionnels que chacun rencontre avec tous” et qu’ils ne font pas de buzz particulier, alors que la moindre chose qui touche Free prend une ampleur énorme, est monté en épingle etc. La moindre petite faille qui pourrait apparaitre et les gens se jettent dessus goulument pour dénigrer l’entreprise. Curieux, intéressant et instructif… Ca a toujours été comme cela avec Free et malheureusement ça n’a pas changé.

Je précise, mais je pense que vous l’aurez compris de mes posts précédents, que je ne nie pas que certains peuvent encore avoir quelques problèmes. Quand à l’histoire que l’arrivée de Free Mobile serait néfaste à l’emploi dans le secteur, laissez-moi rire… Allez, encore une…


Commenter ce message

30 mai 2012, par MUNCI

De toute évidence, vous ne connaissez pas bien notre assoc non plus…

Quant au ton “agressif et négatif”, nous ne voyons pas très bien à quoi vous faite allusion. Nous avons modéré depuis certains propos de l’article initial, mais seulement sur le fond.

Ce que vous décrivez à propos de SFR correspond bien à des problèmes occasionnels, rien à voir avec les problèmes persistants de Free Mobile dont on a plus aucune visibilité sur leur résolution depuis que les dirigeants ont affirmé que “tous les problèmes sont désormais résolus”… vous ne trouvez pas ceux qui sont concernés ont le droit de s’inquiéter après de tels propos ? Et nous avons déjà taclé SFR bien sur : http://munci.org/Offshore-faudra-t-&hellip ;
Comme nous avions déjà applaudi Free dans le passé : http://munci.org/Centres-d-appel-no&hellip ;

En ce qui concerne l’impact de Free Mobile sur l’emploi dans les télécoms, ce n’est pas nous qui le disons… même l’ARCEP en parle : http://www.lesechos.fr/entreprises-&hellip ;
Vous pouvez rigoler, nous ne on fait juste qu’informer. On a même pas pris position là-dessus car on pense que c’est plus compliqué que çà (gains de pouvoir d’achat…etc).


Commenter ce message

24 mai 2012, par remygrasse

De : “redaction munci” Objet : Re : pas bien de ne pas publier mon commentaire À : “remygrasse” Date : Jeudi 24 mai 2012, 8h43

Monsieur, Nous n’avons pas publié immédiatement votre réponse car (désolé de vous le dire…), ce genre de réponse n’apporte pas grand chose au débat et a surtout pour effet de nous agacer ! Pourquoi tout simplement parce que ces témoignages, dont le votre, qui viennent nous dire (comme si on en doutait…) que Free Mobile fonctionne bien voire très bien chez la majorité des abonnés n’ont strictement aucun intérêt vis à vis de ceux qui rencontrent encore de sérieux problèmes ! En effet, nous savons quand-même de quoi nous parlons !!! Ce que nous n’avons pas dit explicitement, car cela nous paraissait évident, c’est d’une part que ces problèmes persistants ne sont ni bénins pour certains (ex. gros pbms de messagerie, 3G en très bas débit…), ni aussi fréquents chez les autres opérateurs, d’autre part que ce “tout le monde” n’est pas négligeable et ne doit pas être ignoré encore moins méprisé ! Notre plus grande satisfaction est de constater que nous avons clairement visé juste !!! En effet, de nombreux témoignages sur les forums sont venus confirmer le nombre encore important de clients de Free Mobile rencontrant toujours des problèmes inhabituels sur le réseau.

Cordialement, L’équipe du MUNCI

Bonjour

la 3g depends du nombre d antenne que l on a autour de soi moi j ai beaucoup d antenne mais ce n est pas le cas de tous a travers la france la localisation geographique compte pour beaucoup pour capter bien ou mal la 3g a cela il faut ajouter la sensibilitee du telephone je prends le cas de l iphone que ce soit free mobile ou un autre operateur l iphone est lent en communication 3g
tout le monde autour de moi a aavec un iphone la meme lenteur qu il soient sur FREE SFR ORANGE OU BOUYGUES
pour avoir fait le test de simple alcatel se connectent en 3g 98 % des cas plus vite que des iphones 3/3s/4/s cela aussi il faut le prendre en compte le navigateur employe un opera mini est bien plus rapide que les navigateurs integres ma femme mets 23 secondes chronometre pour se connecter a la tv en 3g sur son portable simple alcatel contre plus de deux minutes pour ma cousine avec son iphone sfr au meme endroit et sfr a 2 antennes de plus dans le coin que bougues telecom j ai refais le test avec un iphone 4s d un copain au meme endroit reseau orange ou il y a non pas 5 antenne comme sfr mais 11 la encore un alcatel avec bouygues telecom 3 antennes se connecte toujours plus vite 23 secondes pour l alcatel contre 1 min 13 pour l iphone sur orange pour la messagerie la encore un telephone de base affiche la messagerie visuelle la ou telephone evoluer smartphone iphone a plus de difficultee le secret la rom optimisee pour un operateur moi aussi j avais de problemes de lenteur sur la 3g j ai touver une rom du meme telephone originale en version orange (quand je suis passer de sfr a orange en gardant mon telephone) j ai flasher mon telephoneet j ai eu un gain permanent d environ 20 % plus rapide immediatement 1 heure apres le flashage
free ne viends de commencer a publier qu une seule rom optimiseepour android http://freeaddons.free.fr/public/an&hellip ; ;
pensez vous ? reelement que les 3/4 des freemobilaunautes ayent le niveau technique requis pour flasher leur telephone ???
donc ce n est pas la faute a free qui conseille d acheter un telephone depuis leur reseau bien sur free n as pas fait de partenariat et n en fera pas avec les constructeurs de telephone donc il sont plus cher chez free que chez les autres il est alors grandement tentant d utiliser le telephone deja acquis chez un autre operateur mais qui ne sera pas flasher pour une rom free donc qui restera plus lent
ce n est pas un probleme d antenne mais de rom de telephone je preconise que free devellope et diffuse plus de ses rom et que free ouvre beaucoup de free center afin que ce flashage puisse se faire en direct magasin pour resoudre et abaisser le nombre de mecontant du debit 3g qui n on pas la competence de faire ce flashage
cela ne vous permez quand meme pas de deconseiller free pour ne pas vous retourner l opignion generale contre vous, vous auriez du ecrire “quelques problemes subsitent nous l asscociation MUNCI conseillons d attendre avant de passer chez free qu la resolution des problemes de mise en place soit effective et preciser si vous y passer quand meme prennez votre mal en patience”
voila la conclusion que je poste aussi sur votre site et que bien sur j espere voir publier comme ma precedente intervention
informatiquement votre je vous salue chers collegues @+ Rémy


Commenter ce message

25 mai 2012, par MUNCI

Pour la sensibilité du téléphone OK, par contre la 3G n’est pas seulement une question d’antenne mais bien de réseau aussi…

Quand nous essayons au même endroit avec le même smartphone (Sony-Ericsson sur Android) avec une puce SFR et une puce Free Mobile, y’a pas photo… la différence de 3G est flagrante en faveur de SFR !

Avec Free Mobile pour le moment, nous n’avons connu que du bas débit (en tout cas sur Issy les Moulineaux dans le 92).


Commenter ce message

25 mai 2012, par remygrasse

venez faire une test sur la cote d azur grasse antibes nice cannes pour tester apres le festival de cannes ca sera plus calme mais avant juillet sinon ca va etre l enfert…

si j avais de quoi vous acceuillir je vous aurais inviter volontier mais ce n est pas le cas
remygrasse


Commenter ce message

24 mai 2012, par jugedepaix

Bonjour,

Je connais aussi bien le Munci (adhérent) que les sites communautaires de Free en question depuis longtemps, je peux donc témoigner objectivement je pense !

Côté Munci :
Indéniablement vous êtes un peu sortis de votre terrain de chasse habituel ;-) Mais c’est pas interdit non plus pour une association…
Quant à la revue de presse (http://munci.org/Presse-Les-syndica&hellip ;), elle parait effectivement orientée en faveur des syndicats mais là encore tout le monde sait que c’est l’objet social du Munci (que je ne critique évidemment pas, au contraire). Ce qui vrai aussi c’est que Free ne fait RIEN pour se défendre sur la question de l’emploi… alors tant pis pour eux !
Enfin, sur le fond (les problèmes avec Free Mobile), j’en connais qui en ont effectivement et qui sont sur le point de partir (c’est tout ce que je peux dire).

Côté Freenews et Univers Freebox :
J’atteste de leur indépendance par rapport à Free… mais aussi parfois d’un peu trop de complaisance !
Au-delà de l’information, il serait utile que ces sites fassent par exemple des enquêtes auprès de la communauté Free, ils sont en effet les mieux placés pour cela. UF a fait un sondage qui montre quand-même que 37% rencontraient des problèmes avec Free Mobile il y a un mois… ne serait-il pas utile de refaire ce sondage maintenant ?


Commenter ce message

23 mai 2012, par freenaute

http://www.freeiphone.fr/lassociati…

"Comme le souligne l’association MUNCI, les sites communautaires autour de Free peuvent parfois manquer d’objectivité quand il s’agit de critiquer notre opérateur favori (et on ne s’exclue pas de cette remarque).

Ceci étant, il ne faut pas oublier que Freenews et Univers Freebox sont aussi capables d’écrire des articles moins sympathiques sur Free et Free Mobile.

Tout ceci ressemble à un gros malentendu…"


Commenter ce message

23 mai 2012, par Lyoncanut

Bonjour,

Je suis quotidiennement les nouveaux articles sur le site UF, et c’est par ce lien que je me retrouve ici à vous commenter. Je le précise, car depuis la lecture de votre article, il semble que le lien sur UF ai… disparu !!!

Peur des commentaires à modérer ??? Parti pris ??? Le premier article lui est toujours en accessible en lien.

Ce qui m’amène à vous apporter mon soutien car nous souhaiterions tous bénéficier de réponses de Free aux questions listées sur l’observatoire des clients freemobile : http://ocfm.free.fr/flyspray/

Bonne continuation.


Commenter ce message