Mieux gérer nos carrières,
 défendre ensemble nos intérêts.

« Le MUNCI est la 1ère communauté professionnelle en France dans les métiers du numérique.
L'association réunit les membres salariés, indépendants et demandeurs d'emploi des professions informatique, web et télécoms pour mieux défendre leurs intérêts collectifs et leur apporter des services adaptés »

[Edito]
ANNONCES et APPELS à TEMOINS

Concours d'Etat "Ingénieur des systèmes d'information et de communication" (pour les Ministères)
par Admin [Munci], 30 Aoû 2016, 21:03

Enquête nationale LMI-CIO : « Quel informaticien êtes-vous ? »
par Admin [Munci], 20 Juin 2016, 20:05

Problèmes actuels de (dé)connexion sur les forums
par gojul91, 20 Sep 2014, 18:18

Conditions de travail des informaticiens étrangers en France (recrutement, salaires...)
par Regis [Munci], 09 Fév 2014, 10:28

L'offshore dans l'administration et les entreprises publiques
par Admin [Munci], 06 Oct 2013, 16:44


Pour être tenu(e) au courant de nos prochaines ANNONCES & APPELS à TEMOINS : courriel

SONDAGE DU MOIS

                   (en cours de maintenance)

FORUMS

Derniers sujets sur les forums externes :

Ingénieur informatique : dans le top 20 des métiers qui recrutent (DARES, Usine Nouvelle) L.M.
par Morpheus, 28 Avr 2017, 14:30

Sondage/Questionnaire Mémoire sur l'intermission en ESN/SSII
par Chocothunder, 06 Mar 2017, 19:10

Cyberguerre : les attaques se multiplient, l'armée française s'entraine
par escapetiger, 04 Mar 2017, 16:27

jeunisme++
par Morpheus, 28 Fév 2017, 18:35

pourquoi les SSII sont pas interdites en France ?
par Regis [Munci], 23 Fév 2017, 12:36


Derniers commentaires sur les articles :

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Par contre, toujours sur Ouest France Entreprise, un autre article datant du 09 Septembre 2014 existe : http://www.entreprises.ouest-france.fr/article

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Bonjour, je n'ai de lien pour l'instant malheureusement, car ce nouvel article a été publié dans la version papier du journal Ouest France, édition (...)

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par MUNCI, le 5 novembre 2015
" Merci, Sdu56, pour votre message. Pourriez-vous nous indiquer dans quel média vous avez vu ce "renouvellement de campagne", comme vous dites, de (...)


Free mobile : non, les problèmes ne sont pas totalement résolus !
Publié le 19 mai 2012, mis à jour le 23 mai 2012
Rubrique : ACTUS, INFOS > Divers, annonces
Mots-clés : Free / Telecoms
Nombre de visiteurs uniques : 6082 • Lien pérenne : https://munci.org/article1870.html


Source(s) : MUNCI, 19.05.2012 | MAJ 23.05.2012
Lien à consulter : A lire : la suite de la ’polémique’...
A lire aussi : Free Mobile : les couacs de l’itinérance
Invité sur le plateau BFM Business le 18.05.2012, le directeur général d’Iliad-Free Maxime Lombardini a assuré qu’actuellement il n’existe “aucun problème technique sur le réseau Free Mobile”
Même son de cloche chez Thomas Reynaud, directeur financier de Free, qui affirme dans cette itw que “désormais tout est rentré dans l’ordre”.
… oh les vilains mensonges !

Contrairement à ce qu’annonce la propagande de Free largement reprise dans la presse (qui prend souvent, toutefois, des précautions utiles…), des problèmes plus ou moins fréquents perdurent pour un certain nombre d’abonnés à Free Mobile (*) dans les zones d’itinérance… à commencer par certains adhérents du MUNCI qui nous le signalent depuis un certain temps déjà !

Toutefois, il est vrai qu’une large majorité d’abonnés à Free Mobile connait une diminution sensible (voire totale) des problèmes de réseau.

Exemples d’anomalies persistantes (à des moments où l’abonné Free Mobile reçoit bien le réseau…), notamment sur Paris :

1. Anomalies régulières :

  • appels manqués : certains correspondants (souvent les mêmes) ne parviennent pas à joindre immédiatement l’abonné Free Mobile (plusieurs tentatives sont nécessaires) ou tombent directement sur sa messagerie
  • messagerie inaccessible : inversement, certains correspondants (souvent les mêmes) n’accèdent jamais à la messagerie de l’abonné Free Mobile (ils tombent à la place sur un message d’indisponibilité de l’opérateur ou sur une sonnerie occupée…)
  • internet : de la 3G… en très bas débit !

2. Anomalies plus occasionnelles (plus fréquentes, toutefois, que les problèmes sporadiques rencontrés chez tous les opérateurs…) :

  • des SMS/MMS arrivent longtemps après leur envoi
  • coupures brutales des appels
  • hachures/bruits de fond pendant les conversations

Malheureusement, comme nous n’avons plus aucune visibilité sur la résolution rapide de ces problèmes (…), le MUNCI préfère déconseiller l’opérateur Free Mobile à ses membres POUR LE MOMENT.

(*) une estimation donne jusqu’à 1/3 d’entre eux selon les sondages effectués sur http://www.universfreebox.com/ http://forums.cnetfrance.fr/topic/1&hellip ; http://www.developpez.net/forums/d1&hellip ; … ce que confirme toujours de nombreux témoignages sur les blogs et forums de discussion.


MAJ 20.05.2012 : réponse à Delphine CUNY, journaliste à La Tribune :

Nous avons eu la surprise de voir notre brève reprise par La Tribune : Free Mobile : la polémique sur le réseau relancée par une association.

1re réaction : avec cette petite piqure de rappel (…), nous n’avons absolument pas cherché à relancer une quelconque polémique sur le réseau de Free Mobile mais rappeler simplement qu’il serait malvenu d’oublier les abonnés (certes minoritaires) de Free Mobile qui continuent à subir des problèmes parfois sérieux, comme s’y emploie visiblement la direction de Free dans le mensonge et le mépris le plus total des clients concernés. Et si nous l’avons fait, c’est parce que ceux qui auraient du le faire à notre place ne l’ont malheureusement pas fait (associations de consommateurs, sites communautaire sur Free)…

2e réaction : le MUNCI publie en moyenne un communiqué et une dizaine d’articles par mois (hors référencements d’articles de presse) sur des sujets en rapport avec L’EMPLOI et le SECTEUR IT.
Nous sommes honorés que La Tribune nous lise mais… nous aimerions plutôt être repris lorsque nous publions des dossiers et des positions sur les thèmes socioprofessionnels que nous abordons tout au long de l’année !
(en l’occurrence, le MUNCI n’a envoyé aucun communiqué de presse concernant Free mobile…)

3e réaction : l’article conclue par "L’auteur de ce billet, non signé, est-il un client de Free Mobile déçu ? Ou bien se cache-t-il derrière cette plume un salarié d’un opérateur concurrent souhaitant relancer la polémique sur le réseau du nouvel entrant ? (…)
Ce qui peut sembler curieux de la part d’une organisation professionnelle, qui n’a pas vocation à jouer les associations de consommateurs…"

Si Madame CUNY (que nous n’avions encore jamais eu au téléphone) nous avait posé la question, nous aurions pu lui répondre aussitôt ! Mais il est vrai qu’un dimanche après-midi…
Cela fait 9 ans que le MUNCI existe, plusieurs centaines d’articles de presse nous ont été partiellement ou totalement consacrés durant toutes ces années et notre indépendance n’est évidemment plus à prouver.
A l’instar des 1505 autres articles publiés à ce jour sur notre site, cet article a été rédigé par le comité de direction de l’équipe du MUNCI qui comprend plusieurs membres du bureau de l’association (et aucun salarié d’une société télécoms…).
Nous ne sommes pas des journalistes mais une association loi 1901 totalement indépendante et cet article n’engage que le directeur de publication qui n’est autre que le président de l’association. Or parmi les membres de notre bureau (mais aussi parmi d’autres membres de l’association), nous confirmons qu’il y a effectivement non pas UN mais DES clients déçus de Free Mobile !
Il est vrai que nous n’avons pas vocation à jouer les associations de consommateurs mais nous avons aussi le devoir d’informer et d’alerter quelquefois nos membres et visiteurs sur les enjeux de consommation ou sociétaux liés à l’économie numérique.
Nous nous efforçons également de lutter aussi souvent que possible contre la désinformation, tant il est vrai que nous sommes dans un secteur où la “pensée unique” est omni-présente et où beaucoup se permettent de dire régulièrement tout et n’importe quoi…

4e réaction : à vrai dire, nous ne sommes pas agacés uniquement par certains problèmes techniques perdurant chez Free Mobile (en tout cas pour certains abonnés), nous le sommes aussi un peu par la politique de moins disant social qui semble être la norme chez Free… lire à ce sujet : [Presse] Les syndicats et les opérateurs lancent la bataille contre Free (Mobile). Mais il est vrai que ceci est un autre problème qui reste à vérifier…


MAJ 23.05.2012 : Free mobile : le MUNCI répond à Freenews, Univers Freebox... et à certains freenautes



PS :

A CONSULTER :


NOTE MOYENNE DES INTERNAUTES :
Note : 1/5Note : 2/5Note : 3Note : 4Note : 5(1.53 - 89 votes)


(notez l'article en cliquant sur l'etoile de votre choix puis sur Voter)


Nos articles sont fréquemment mis à jour...











Version PDF de cet article

   
Vos commentaires

Commenter cet article

3 juin 2012, par Fil75

J’habite en région parisienne et je me suis résolu à quitter cette grosse daube de free mobile (alors que je suis client free depuis 5 ans) parce que trop de mes appels étaient systématiquement coupés brutalement au bout de quelques minutes, avec certains contacts c’était même quasiment toujours systématique !!!

Aucun autre opérateur n’a ce genre de problème évidemment.

JE DÉCONSEILLE TOTALEMENT FREE MOBILE !!!

BRAVO AU MUNCI POUR CETTE PRISE DE POSITION !!!
NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS A RÉPONDRE A LA SECTE DES FANATIQUES DE FREE !!!


Commenter ce message

24 mai 2012, par jugedepaix

Bonjour,

Je connais aussi bien le Munci (adhérent) que les sites communautaires de Free en question depuis longtemps, je peux donc témoigner objectivement je pense !

Côté Munci :
Indéniablement vous êtes un peu sortis de votre terrain de chasse habituel ;-) Mais c’est pas interdit non plus pour une association…
Quant à la revue de presse (http://munci.org/Presse-Les-syndica&hellip ;), elle parait effectivement orientée en faveur des syndicats mais là encore tout le monde sait que c’est l’objet social du Munci (que je ne critique évidemment pas, au contraire). Ce qui vrai aussi c’est que Free ne fait RIEN pour se défendre sur la question de l’emploi… alors tant pis pour eux !
Enfin, sur le fond (les problèmes avec Free Mobile), j’en connais qui en ont effectivement et qui sont sur le point de partir (c’est tout ce que je peux dire).

Côté Freenews et Univers Freebox :
J’atteste de leur indépendance par rapport à Free… mais aussi parfois d’un peu trop de complaisance !
Au-delà de l’information, il serait utile que ces sites fassent par exemple des enquêtes auprès de la communauté Free, ils sont en effet les mieux placés pour cela. UF a fait un sondage qui montre quand-même que 37% rencontraient des problèmes avec Free Mobile il y a un mois… ne serait-il pas utile de refaire ce sondage maintenant ?


Commenter ce message

22 mai 2012, par Sergio73

Bonjour,
Je suis relativement surpris par le coté “à charge” de cet article. Il est vrai que le réseau de Free a souffert de disfonctionnement à ses début. Ces dysfonctionnement ont été résolu par l’augmentation de la bande passante entre Orange et Free et par l’ajout de 4000 équipements de connexions chez Orange. Free n’a pas réussi à anticiper son succès, mais personne, même eux, n’abait envisagé une telle montée en charge. Ni eux, ni Orange qui n’a pas dimensionné les équipement en conséquence (trop occupé à imaginer les bénéfices du contrat d’itinérance sans penser aux couts ?). J’ai actuellement 2 téléphones vec moi toute la journée : 1 personnel sur le réseau Free et un société sur le réseau Bouygues. Si je devais faire la comparaison et le bilan entre les 2, je pense que le choix serait très facile à faire : je me débarasserais de l’abonnement Bouygues. Chise que je ne peux pas faire, vu qu’il s’agit d’un contrat “flotte” de mon entreprise. J’ai actuellement plus de soucis avec mon téléphone sur Bouygues que sur mon tel perso sur Free. Et il n’est pas question de soucis de terminal : les 2 terminaux sont des Nokia LUmia 800.
En conclusion : je pardonne beaucoup moins bien les nombreux dysfonctionnement de ma liaison Bouygues (comminications non recues, liaison Internet lente, impossibilité de recevoir les MMS, coupures fréquentes durant les communications,…) sur un réseau ayant près de 15 ans de service que sur un réseau de 4 mois d’age. Je vous suggère de vous lancer dans une petite enquète concrète sur le retour des utilisateurs Bouygues et de faire la comparaison avec celui de Free. Vous serez tres surpris du niveau de satisfaction. Nous sommes 250 utilisateurs ayant des téléphones chez Bouygues dans ma société, et le retour est très négatif. Vous envisager de lancer un appel aussi pour déconsiller le réseau Bouygues ?

Commenter ce message

22 mai 2012, par Julien G

Je suis d’accord sur un point, si les appels émis entre 18 et 20h sont en grande partie résolus, il n’en demeure pas moins pour les appels reçus … Il faut effectivement plusieurs tentatives à l’appelant avant que mon téléphone ne sonne … Je suis d’accord qu’il puisse y avoir des soucis de jeunesse et qu’ils n’ont peut-être pas vu venir les 2.6 millions d’abonnés, mais cela devient pénible à la force. Je suis abonné à Free mobile depuis leur commencement (quasiment …) et je leur laisse encore 3 mois pour que TOUS les problèmes soient résolus

Commenter ce message

21 mai 2012, par Pascal

Bienvenue au pays du libéralisme forcené !
Les problèmes techniques que vous pointez dépassent trés largement le champ de connaissances des utilisateurs lambda, seul un spécialiste comme vous pourrait en apréhender l’existence.
La seule chose qu’un abonné retient, c’est le prix.Je travaille dans une banque et gère 700 clients dont la moitié actifs.La facture moyenne s’élève à 60€/mois chez les trois grands, passer à Free avec, dans ce cas, une économie de 40€ (ou 44€)/mois c’est la seule chose qu’ils retiennent, fermant les yeux sur les couacs du lancement.Aujourd’hui, quoi que vous en disiez, ces problèmes sont résolus, sauf, peut-être, pour les spécialistes que vous étes.
Dans la même veine, cf votre article du 21.05, vous parlez de détérioration de l’emploi. Au delà de ce qui a été fait par FreeMobile (création de deux centres appel en France et embauche de techniciens ou autre…), j’apprécierai que vous définissiez le mot “emploi” car, pour moi et ce que j’en sais, ce ne sont que CDD et emplois précaires (et je ne parle pas des boutiques franchisées qui n’emploient que des commerciaux en CDD), salariés qui sont toujours oubliés des maxi profits réalisés par leur entreprise au profit d’actionnaires avides de rémunération toujours plus importante.
Enfin, au-delà du prix, il ne faut pas oublier de parler des usages qui, grace au nouvel entrant, vont forcemment être boulversés favorisant l’arrivée de nouvelles technologies (4G…) ou de nouveaux comportements (visio…), que l’oligopole en place auparavant ne souhaitait certainement pas voir se développer trop occupé à soigner ses marges grace à des ententes illicites et maintes fois réprimées par la justice, je tiens à vous le rappeler.
Vous auriez pu vous contenter de critiquer Free pour pointer les bonnes commes les mauvaises choses introduites par l’opérateur, mais, non, vous vous étes contentés de le dénigrer en relayant constament les articles à charge butinés ça et là sur le web.Le dénigrement revient à faire l’apologie du système en place avant son arrivée et vous positionne de facto comme de furieux conservateurs, vous plaçant au même rang stercoraire que le cartel des trois.
Certes, tout ne doit pas être rose dans l’entreprise illiad mais, faute de preuves et/ou de jugement (je pense aux conditions de travail supposées délétaires) un syndicat professionnel s’abstient de tout commentaire envers ses adhérents, surtout quand il s’agit de choix de consommation plutôt que de carrière professionnelle.

Commenter ce message

23 mai 2012, par olahaye74

+100000

Bizarement, aucune référence à ce commentaire dans la réponse de MUNCI..

L’emploi a vraiment bon dos.
Pour l’instant personne n’a licencié.
Par cotre, free embauche à tours de bras. et en CDI (pas en CDD come les autres)

Meux, Free utilise du matériel européen (pas chinois) et a la majorité de ses centres d’appel en France, pas à l’étranger.

Alors dir que Free met en danger des milliers d’emplois, c’est vraiment partial.

Combien d’emplois généré par l’économie réalisée sur les abonnements ?
Combien d’emplois pour les hotlines en france au lieu de l’étranger ?
Combien d’emplois pour le déploiement des antennes et autres parties techniques ?

Concernant l’nisatisfaction des clients….
1/ Les références de forums que vous donnez montre que seuls les personnes anonymes ont des problemes. Les persones utentifiées n’en on bizarement pas ? L’aviez vous noté ? oubien auriez vous négligé ce point ?
2/ Les clients ayant des problèmes sont plus promptsà les reporter que ls clients n’ayant aucun problème. L’avez vous indiqué ? Non biensur.
3/ Le vote web autorise les anonymes à voter : (donc sans valeure). Facile de voter pour des problèmes lorsqu’on est pas abonné free. Combein d’employé de boutiques de téléphone (phonehouse ou opérateur) passent leur temps (rien d’autre à faire) sur les forums à dénigrer celui qui leur fait perdre des pigeons.. pardon des clients.


Commenter ce message

24 mai 2012, par MUNCI

Bonjour,

Nous avons rajouté des réponses supplémentaires dans le texte.

Cdlt.


Commenter ce message

21 mai 2012, par MaxLeMans

J’ai beaucoup de mal à vous suivre dans la mesure où vous indiquez que certains clients en itinérance rencontrent des difficultés et déconseillez de s’abonner aux offres de Free Mobile. Ce qui m’ennuie le plus, c’est de ne pas savoir quelle est la proportion de ces clients. Par ailleurs, je m’étonne que ces clients, s’ils sont insatisfaits, ne quittent pas Free Mobile. Faut-il rappeler que ces forfaits sont sans engagement, contrairement à ce qui se pratiquait et se pratique encore chez les opérateurs déjà en place, et qu’il est possible d’aller chez un autre opérateur simplement, sans frais et sans perdre son numéro de téléphone ? Dans ces conditions, pourquoi décourager des clients alors que le risque est particulièrement limité, sauf à potentiellement et sous toute réserve devoir composer plusieurs fois le numéro ou recevoir un SMS avec du retard, et particulièrement maîtrisé, pouvant par exemple opter dans un premier temps pour un forfait à 2 euros/mois afin de constater le bon ou mauvais fonctionnement ? Pour rappel, ce forfait comporte 1 heure de communication et 60 SMS et les dépassements restent peu coûteux : 0.05 €/minute en communication, soit 3 euros l’heure supplémentaire, et 0.01 €/SMS soit 0.60 € les 60 SMS supplémentaires. A titre d’exemple, avec 3 heures d’appels par mois et 300 SMS on arrive à 10.40 € facturés. Seulement, ai-je envie de dire. Et rien n’empêche de résilier à tout moment si ça ne fonctionne pas bien ou au contraire de migrer son forfait vers une offre plus riche avec MMS et Internet illimités tout comme les appels et les SMS si le service est source de satisfaction. Bref, je trouve la position de l’association très tranchée, même un peu trop ; de tels propos pouvant faire passer des consommateurs à côté d’une offre de téléphonie particulièrement intéressante.

Commenter ce message

20 mai 2012, par Manu

Personnellement, ma copine n’est jamais tombée une seule fois sur ma messagerie Free mobile en 3 mois !!! Lorsque je suis injoignable, elle tombe sur un message d’indisponibilité de l’opérateur (tantôt le sien à savoir SFR, tantôt Free Mobile), ou bien sur une sonnerie occupée (alors que je ne suis pas en ligne et que je reçois bien le réseau…)

En gros, les correspondants tombent sur ma messagerie seulement 1 fois sur 2 quand je suis pas dispo…

Bref, j’en ai ma claque, j’ai assez attendu et aucune amélioration malgré mes multiples appels au service client, donc à partir de la semaine prochaine bye bye les tocards de free mobile !


Commenter ce message

21 mai 2012, par Benjamin

Peut pourriez vous souligner que le matériel utilisé par FREE pour déployer son réseau est Européen, alors que les 3 autres achètent Chinois ?

Je soulignerai également, que les 40 euros économisés avec FREE Mobile peuvent être utilisés dans les loisirs, les vêtements, …. ils ne disparaissent pas des circuits.

Que vont faire les 3 autres opérateurs pour faire des économies ? Réduire les rémunérations des dirigeants et des actionnaires ? Ou délocaliser ?

En tout cas, ce ne sera pas le concurrent qui sera la cause de cette décision, mais bien les 3 gros que vous portez en contre exemple de FREE.

Pour donner mon avis sur FREE Mobile en tant que client. En mars, ca merdait grave, mais depuis je n’ai aucun problème. En fait si j’en ai un. Je peux appeler, recevoir des appels, envoyer et recevoir des SMS, etc … et pourtant je ne paie rien !! C’est vraiment déguelasse ;))

Benjamin, vieil Ingénieur Informaticien en SSII, qui n’est pas pret de faire confiance aux prochaines déclarations de MUNCI.


Commenter ce message