Mieux gérer nos carrières,
 défendre ensemble nos intérêts.

« Le MUNCI est la 1ère communauté professionnelle en France dans les métiers du numérique.
L'association réunit les membres salariés, indépendants et demandeurs d'emploi des professions informatique, web et télécoms pour mieux défendre leurs intérêts collectifs et leur apporter des services adaptés »

[Edito]
AGENDA du MUNCI et de ses PARTENAIRES

Pour être tenu(e) au courant des prochains EVENEMENTS : courriel

ANNONCES et APPELS à TEMOINS

Problèmes actuels de (dé)connexion sur les forums
par gojul91, 20 Sep 2014, 18:18


Pour être tenu(e) au courant de nos prochaines ANNONCES & APPELS à TEMOINS : courriel

SONDAGE DU MOIS

                   (en cours de maintenance)

FORUMS

Derniers sujets sur les forums externes :

Le tout premier syndicat des travailleurs du jeu vidéo est opérationnel depuis lundi
par yolle, 02 Oct 2017, 19:14

Ordonnances Macron
par bonneville, 01 Sep 2017, 09:11

[FRANCE INFO] Témoignage en faveur de l'InterContrat et contre le Contrat de Chantier
par Admin [Munci], 31 Aoû 2017, 17:12

Les entreprises françaises peinent à recruter des cyberspécialistes (Syntec OPIIEC) LMI V. Arène
par jpeg, 29 Aoû 2017, 17:35

Métiers du numérique : les tops et les flops de 2017 (ITespresso, X. Biseul)
par jpeg, 29 Aoû 2017, 17:33


Derniers commentaires sur les articles :

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Par contre, toujours sur Ouest France Entreprise, un autre article datant du 09 Septembre 2014 existe : http://www.entreprises.ouest-france.fr/article

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Bonjour, je n'ai de lien pour l'instant malheureusement, car ce nouvel article a été publié dans la version papier du journal Ouest France, édition (...)

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par MUNCI, le 5 novembre 2015
" Merci, Sdu56, pour votre message. Pourriez-vous nous indiquer dans quel média vous avez vu ce "renouvellement de campagne", comme vous dites, de (...)


Informatique : forte chute des tensions sur un an (étude Dares)
Publié le 11 avril 2013
Rubrique : DOSSIERS, POSITIONS > Emploi, marché du Travail
Mots-clés : Bilan 2012 / Dares / Indicateurs de tension
Nombre de visiteurs uniques : 2999 • Lien pérenne : https://munci.org/article2064.html


Source(s) : Dares Analyses-Indicateurs, mars 2013
Lien à consulter : 2013-016 - Les tensions sur le marché du travail au 4e trimestre 2012
Contrairement aux discours de plus en plus trompeurs de bon nombre d’employeurs de l’économie numérique (très largement repris par la plupart de nos médias…), la dernière étude trimestrielle de la DARES concernant les tensions sur le marché du travail démontre que le secteur IT (informatique-télécoms) est celui qui a connu la plus forte chute du ratio offres/demandes d’emploi sur les 12 derniers mois (- 25%), plus particulièrement pour les ingénieurs en informatique (-35 %) ! Ce qui n’est pas si étonnant compte tenu de la hausse du chômage dans nos professions…

Voir tableau page 7 : FAP M-Informatique et télécommunications.

Plusieurs enseignements intéressants sont à tirer de cette nouvelle étude :

  • Nos professions IT comptent 555 000 salariés (ETP) au 31.12.2012.
    Il y a un an (fin 2011), ce chiffre était de 550 000 salariés (cf. tableau page 7 de l’étude Dares du 4e trimestre 2011), par conséquent seules 5000 créations d’emploi dans les métiers IT ont été enregistrées en 2012.
  • Le taux de chômage moyen en 2012 dans nos professions (cat. A) était de 8% selon la DARES : 5% chez les ingénieurs en informatique… mais 13% chez les techniciens (essentiellement bac+2) de l’informatique qui forment environ 36% des effectifs de nos professions.
    Nous allons tenter de travailler avec la DARES pour mieux comprendre l’origine de ces chiffres…

Ajoutons qu’en ce mois d’avril 2013, il y a :

  • plus de 7200 développeurs web & informatique de gestion inscrits à Pole-Emploi (famille ROME : M1805 - Études et développement informatique) : cf. http://screenpresso.com/=39C0d
  • plus de 5600 cadres informaticiens inscrits à l’Apec dans la catégorie “Informatique web, sites et portail internet” avec disponibilité inf. 3 mois (dont plus de 3500 immédiatement disponibles) : cf. http://www.box.com/s/e5jamdbeyxq7ujki5ide
    => Ce n’est peut-être pas le chômage de masse pour nos développeurs web mais ce n’est pas non plus la “grave pénurie” !
  • L’indicateur des tensions sur notre marché du travail, à savoir le ratio des offres collectées sur les entrées à Pôle emploi (séries CVS), est en forte chute sur l’année 2012 : -25%. S’agissant des ingénieurs en informatique, il chute même à -35% avec un taux moyen de 0.52 offres par demandeur d’emploi (qui plus est 4 offres sur 5 dans l’informatique ne correspondent à aucun poste immédiatement disponible…).
    Ce ratio est notamment à comparer avec celui de l’APEC selon lequel il y a en moyenne 26 candidatures par offre d’emploi pour cadre informaticien.
    De toutes les FAP présentes dans le tableau de la DARES, nous pouvons constater que notre FAP des métiers IT est celle où les tensions ont le plus fortement chutées en 2012, ce qui n’est pas du tout étonnant face à la hausse de 16% du chômage des informaticiens en 2012, chômage qui se situe actuellement à un niveau record depuis 2005


PS :

A propos des “difficultés de recrutement” :

La traditionnelle pensée unique de beaucoup de nos médias sur la question des “difficultés de recrutement” (dans l’IT comme dans les autres métiers dits “en tension”) consiste à aborder systématiquement cette question sous l’angle de nos seuls employeurs (ex. enquête BMO de Pôle-emploi) : on ne parle en effet des “difficultés de recrutement” que pour plaindre nos pauvres employeurs qui ne parviennent pas toujours à recruter RAPIDEMENT des profils SUR MESURE (c’est à dire essentiellement des JEUNES BAC+5 MULTI-COMPETENTS à des salaires MODÉRÉS…) sans avoir à leur payer des formations d’adaptation.

Le MUNCI voudrait rappeler à cette occasion que de nombreux demandeurs d’emploi rencontrent eux aussi… des “difficultés de recrutement” : nous estimons qu’environ la moitié des chômeurs de l’informatique (quadras/quinquas, bac+2, profils inadaptés au marché, informaticiens au chômage depuis +6 mois….etc) rencontrent de sérieuses “difficultés de recrutement” avec une ancienneté moyenne au chômage d’environ 9 mois dans nos professions.
Seuls les 20 à 30% restants se situent dans le cas du chômage frictionnel de courte durée.


NOTE MOYENNE DES INTERNAUTES :
Note : 1/5Note : 2/5Note : 3/5Note : 4/5Note : 5/5(4.52 - 19 votes)


(notez l'article en cliquant sur l'etoile de votre choix puis sur Voter)


Nos articles sont fréquemment mis à jour...











Version PDF de cet article

   
Vos commentaires

Commenter cet article