Mieux gérer nos carrières,
 défendre ensemble nos intérêts.

« Le MUNCI est la 1ère communauté professionnelle en France dans les métiers du numérique.
L'association réunit les membres salariés, indépendants et demandeurs d'emploi des professions informatique, web et télécoms pour mieux défendre leurs intérêts collectifs et leur apporter des services adaptés »

[Edito]
ANNONCES et APPELS à TEMOINS

Problèmes actuels de (dé)connexion sur les forums
par gojul91, 20 Sep 2014, 18:18

Conditions de travail des informaticiens étrangers en France (recrutement, salaires...)
par Regis [Munci], 09 Fév 2014, 10:28

L'offshore dans l'administration et les entreprises publiques
par Admin [Munci], 06 Oct 2013, 16:44


Pour être tenu(e) au courant de nos prochaines ANNONCES & APPELS à TEMOINS : courriel

SONDAGE DU MOIS

                   (en cours de maintenance)

FORUMS

Derniers sujets sur les forums externes :

Vers une ré-internalisation de l'informatique ? (blog consultant finance, P. Bernard)
par escapetiger, 08 Juil 2017, 12:31

Les entreprises françaises peinent à recruter des cyberspécialistes (Syntec OPIIEC) LMI V. Arène
par gojul91, 07 Juil 2017, 21:39

Non, le code du travail n'est pas le premier frein à l'embauche !
par gojul91, 05 Juil 2017, 10:56

démissionner ou changer de client avec la même SSII
par senior developper, 01 Juil 2017, 13:46

[Linagora] Les méthodes brutales du PDG Alexandre Zapolsky, candidat LREM
par vincent-37, 19 Juin 2017, 23:13


Derniers commentaires sur les articles :

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Par contre, toujours sur Ouest France Entreprise, un autre article datant du 09 Septembre 2014 existe : http://www.entreprises.ouest-france.fr/article

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Bonjour, je n'ai de lien pour l'instant malheureusement, car ce nouvel article a été publié dans la version papier du journal Ouest France, édition (...)

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par MUNCI, le 5 novembre 2015
" Merci, Sdu56, pour votre message. Pourriez-vous nous indiquer dans quel média vous avez vu ce "renouvellement de campagne", comme vous dites, de (...)


Mieux connaitre le MUNCI
Publié le 4 mai 2009, mis à jour le 1er janvier 2015
Rubrique : MUNCI : qui sommes nous ?
Mots-clés : Fondements du Munci
Nombre de visiteurs uniques : 27115 • Lien pérenne : https://munci.org/article1242.html


Source(s) : MUNCI, MAJ 01.01.2015
Une sélection de pages pour mieux connaître notre organisation professionnelle.
  • PLAQUETTE du MUNCI (1 A4, 4 pages), FLYER du MUNCI (1 A5, 1 page)

  • CHIFFRES du MUNCI :

    . Nos adhérents :
    Au 31.12.2014 : 2630 adhérents (60% salariés dont 80% en SSII / 20% freelance / 20% demandeurs d’emploi)
    CSP majoritaire : les cadres moyens (dont 80% ayant +5 ans d’exp, 57% en région parisienne et 43% en province).
    Cf. portrait statistique de nos membres.

    . Fréquentation du site :
    Année 2014 : moyenne de 1 725 visiteurs uniques/jour | moyenne de 11 839 pages visitées/jour
    Cf. fréquentation détaillée du site.

    . Interventions médias :
    Plus de 420 interventions dans les médias (interviews/tribunes libres dans la presse, passages tv/radio…) depuis 2003.
    Cf. revue de presse.

  • PRÉSENTATION générale du MUNCI :
    Fondée en 2003, le MUNCI est l’association professionnelle qui fédère en France les membres salariés (des sociétés de Conseil, Logiciel & Services informatiques (SSII/ESN) / DI-DSI des entreprises utilisatrices / autres sociétés de l’économique numérique…), indépendants et demandeurs d’emploi des professions informatique, web et télécoms (“métiers IT”), plus généralement des métiers du numérique.
    Association non-lucrative de type loi 1901, le MUNCI est la 2e organisation du numérique en France par le nombre d’adhérents et la 1re sur le plan strictement professionnel.
    Totalement indépendante, fédérant des publics variés aux sensibilités différentes, l’association est libre de tout parti-pris idéologique ou politique. Elle aborde les sujets sociaux, professionnels, économiques et réglementaires avec les valeurs du pragmatisme, du progressisme et de la démocratie sociale, dans le seul intérêt général de nos professions.
    Le MUNCI poursuit principalement les trois objectifs suivants :
    1. Apporter une information critique et objective sur l’emploi dans le numérique : ceci est absolument nécessaire dans un secteur hautement concurrentiel et gangrené par l’omniprésence de la communication institutionnelle (SSII/ESN, grands lobbies patronaux, écoles privées, cabinets d’analystes, pouvoirs publics…), de la “pensée unique” et de la “méthode Coué” (…) notamment sur les questions sociales. La désinformation prévaut quand un journalisme productiviste, essentiellement à l’écoute de la “France numérique d’en Haut” se substitue à un journalisme professionnel d’investigation soucieux de vérifier ou confronter les sources et respectueux de la démocratie sociale…
    2. Défendre les intérêts collectifs de nos professions en se mobilisant pour l’emploi et le dialogue social dans le numérique (chômage, conditions de travail, salaires, professionnalisme, GRH, RSE, droit du travail, sous-traitance/externalisation, représentation des salariés/chômeurs/indépendants…) : publication d’études et de dossiers (ex. observatoires de la profession), prises de position et communiqués de presse, lobbying (courriers, rencontres, auditions…), participations à des travaux nationaux ou européens…
    Le MUNCI intervient sur de nombreux dossiers là où les syndicats historiques sont hélas bien souvent aux abonnés absents (le “minimum syndical” consistant à assurer le paritarisme dans les Branches moyennant de confortables subventions…).
    Face à la crise de représentativité des “corps intermédiaires”, le MUNCI s’efforce de représenter au mieux la communauté informaticienne aux moyens d’une écoute et d’un dialogue actifs avec les membres de nos professions.
    L’économie numérique est, de plus, un secteur où la démocratie sociale est régulièrement malmenée dans les entreprises (très faible taux de syndicalisation…) mais aussi par les pouvoirs publics et institutions (privation fréquente de la représentation des salariés, des petites entreprises, de la société civile… i.e. de la “France numérique d’en Bas” !), ce à quoi il faut rajouter le traditionnel parisianisme jacobin…
    3. Offrir à nos adhérents des outils d’échanges et d’information sur nos métiers, le monde du travail et nos entreprises (benchmarkings, applicatifs et dossiers réservés : ex. marché du travail informatique, évaluation des sociétés IT, salaires des informaticiens…, forums privés d’assistance juridique et professionnelle, annuaire interne), ainsi que l’accès à des avantages préférentiels (réseau de partenaires).
    Dans la Branche des Bureaux d’études techniques, dite SYNTEC-CINOV (secteur des prestations intellectuelles), et plus précisément dans les services informatiques, le MUNCI soutient deux syndicats professionnels : le SPECIS affilié à l’UNSA (4e confédération syndicale de France) pour les salariés, et CINOV-IT affilié à la Fédération CINOV (liée à la CGPME) pour les petites entreprises du numérique (freelance, TPE, PME).
    Seul ou en synergie avec eux, le MUNCI intervient continuellement auprès des institutions, des pouvoirs publics et des médias en faveur de nos professions.

“Founded in 2003, MUNCI is the professional association which gathers, in France, all physical members of any IT branches (Information technology, Web, Telecom and other ICT), of any status (employee, freelancer, unemployed) and of any employer (software based services, software editors, outsourcing and consulting enterprises, others…)”

Voir aussi : RUBRIQUE Qui sommes-nous ?
Et notamment : Editorial / Presentation générale et fonctionnement du MUNCI / Statuts du Munci



Nos articles sont fréquemment mis à jour...











Version PDF de cet article