Mieux gérer nos carrières,
 défendre ensemble nos intérêts.

« Le MUNCI est la 1ère communauté professionnelle en France dans les métiers du numérique.
L'association réunit les membres salariés, indépendants et demandeurs d'emploi des professions informatique, web et télécoms pour mieux défendre leurs intérêts collectifs et leur apporter des services adaptés »

[Edito]
ANNONCES et APPELS à TEMOINS

Concours d'Etat "Ingénieur des systèmes d'information et de communication" (pour les Ministères)
par Admin [Munci], 30 Aoû 2016, 21:03

Enquête nationale LMI-CIO : « Quel informaticien êtes-vous ? »
par Admin [Munci], 20 Juin 2016, 20:05

Problèmes actuels de (dé)connexion sur les forums
par gojul91, 20 Sep 2014, 18:18

Conditions de travail des informaticiens étrangers en France (recrutement, salaires...)
par Regis [Munci], 09 Fév 2014, 10:28

L'offshore dans l'administration et les entreprises publiques
par Admin [Munci], 06 Oct 2013, 16:44


Pour être tenu(e) au courant de nos prochaines ANNONCES & APPELS à TEMOINS : courriel

SONDAGE DU MOIS

                   (en cours de maintenance)

FORUMS

Derniers sujets sur les forums externes :

Ingénieur informatique : dans le top 20 des métiers qui recrutent (DARES, Usine Nouvelle) L.M.
par gojul91, 14 Mar 2017, 07:12

Sondage/Questionnaire Mémoire sur l'intermission en ESN/SSII
par Chocothunder, 06 Mar 2017, 19:10

Cyberguerre : les attaques se multiplient, l'armée française s'entraine
par escapetiger, 04 Mar 2017, 16:27

jeunisme++
par Morpheus, 28 Fév 2017, 18:35

pourquoi les SSII sont pas interdites en France ?
par Regis [Munci], 23 Fév 2017, 12:36


Derniers commentaires sur les articles :

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Par contre, toujours sur Ouest France Entreprise, un autre article datant du 09 Septembre 2014 existe : http://www.entreprises.ouest-france.fr/article

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Bonjour, je n'ai de lien pour l'instant malheureusement, car ce nouvel article a été publié dans la version papier du journal Ouest France, édition (...)

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par MUNCI, le 5 novembre 2015
" Merci, Sdu56, pour votre message. Pourriez-vous nous indiquer dans quel média vous avez vu ce "renouvellement de campagne", comme vous dites, de (...)


Offshoring au Maroc : 100 000 emplois (espérés…) pour 2015 !!!
Publié le 4 décembre 2006, mis à jour le 7 décembre 2006
Rubrique : ACTUS, INFOS > Délocalisations, Offshore informatique > Offshore au Maghreb
Mots-clés : Offshore au Maghreb
Nombre de visiteurs uniques : 36361 • Lien pérenne : https://munci.org/article1090.html


Source(s) : Maroc (1er ministre), décembre 2006
Lien à consulter : Plan Offshoring Maroc 2010 (encore appelé Emergence 2006-2012)
De grandes sociétés et SSII françaises déjà sur les rangs

A lire :


SOCIETES FRANCAISES qui auraient déjà signalées leur intention d’implantation :
BNP-PARIBAS, AXA, FRANCE-TELECOM, RENAULT, ORANGE, ACCENTURE, TCS, CAP GEMINI, CSC, STERIA, GFI INFORMATIQUE, ATOS ORIGIN, UNILOG, SQLI…


COMMENTAIRES MUNCI :
Comme nous l’avons déjà indiqué, le MUNCI entend combattre ACTIVEMENT et de DIFFERENTES MANIERES (1) les sociétés (CLIENTS FINAUX comme SOCIETES IT : SSII, EDITEURS…) ayant recours EXAGEREMENT (2) à l’offshore.

(1) : Tous les MOYENS DE PRESSION seront mis en oeuvre avec le concours de la communauté informaticienne (et au-delà…) :

  • CAMPAGNES permanentes de BOYCOTT des sociétés concernées, manifestations, communiqués de presse, campagnes de courriers à l’attention des clients.
  • LOBBYING auprès de l’administration et des pouvoirs publics afin qu’elles écartent les sociétés concernées de leurs référencements et de leurs appels d’offres (directions des achats)
  • ACTIONS au sein des sociétés en interpellant les salariés, les syndicats et autres IRP
    (…etc)

Outre l’engagement de la communauté informaticienne (et notamment les appels au boycott qui constitueront sans nul doute le moyen de pression le plus efficace grâce à des campagnes permanentes et ciblées sur le web et dans la presse…), nous demandons à ce que soient mis en oeuvre des politiques économiques efficaces pour lutter contre ces délocalisations :

  • mesures fiscales favorisant l’implantation de centres de services en province (aménagement du territoire)
  • refus de toute aide publique et autres avantages ou distinctions dont elles pourraient bénéficier
  • TVA sociale
    (…etc)

La Charte Cigref/Syntec devrait s’ouvrir à d’autres problématiques déontologiques telles que des engagements sur les conditions de travail des salariés en offshore ainsi que celles de leurs détachements occasionnels en France (respect des conditions sociales et salariales du pays d’accueil)
Les bilans sociaux des SSII devraient indiquer le pourcentage de ressources travaillant en offshore.

(2) : Nous entendons par “RECOURS EXAGERE” à l’offshore les cas de figure suivants :

  • les sociétés dont la bonne santé financière ne nécessite aucun recours à l’offshore
  • les sociétés dont la part des effectifs - employés ou mis à disposition - en offshore est disproportionnée par rapport à l’effectif global
  • les sociétés ayant procédé à des réductions d’effectifs ou bloquant les recrutements en France pour favoriser l’offshore
    (…etc)

De surcroit, ceci concernera :

  • uniquement les sociétés dont l’activité offshore relève d’un niveau de qualification correspondant au minimum à BAC+2 (emplois qualifiés)
  • prioritairement les activités offshore hors Union Européenne (Asie, Maghreb…)

Et sera effectif dès que la conjoncture (re)deviendra moins favorable, question de cycles…..


NOTE MOYENNE DES INTERNAUTES :
Note : 1Note : 2Note : 3Note : 4Note : 5(0 - 0 vote)


(notez l'article en cliquant sur l'etoile de votre choix puis sur Voter)


Nos articles sont fréquemment mis à jour...











Version PDF de cet article

   
Vos commentaires

Commenter cet article

3 juillet 2007

Eh bien après avoir lu certain commentaire et surtout avoir compris le côté haineux et méprisant qui se cache derrière, je n’ai franchement pas envie d’aller au Maroc ni pour aider au savoir, ni pour dépenser mes sous.

Pour certain conditionné, je vous suggère comme définition du CAPITALISME que vous ne trouverez certainement pas dans le système esclavagiste Libérale anglo-saxon ou ce qui revient au même dictatorial d’une caste.

Le CAPITALISME est la réunion d’un capital au fin de fédérer des moyens et des compétences pour entreprendre. C’est juste une question de mentalité.


Commenter ce message

29 décembre 2006, par Sinux

Je voulais juste dire que je suis à fond pour cette lutte.

Cela faisait pas mal de temps, plusieurs années, que j’entendais parler de l’offshore ici et là, mais sans réellement y avoir été confronté !!!
Et bien c’est chose faite.
Actuellement en mission chez Generali, un gros projet (comptabilité), piloté par Accenture, est entièrement développé en Inde.
Franchement ca fout les boules d’autant plus qu’en interne beaucoup d’informaticiens n’ont pas grand chose à faire (suite au rachat de deux boites d’assurance il y a 2 ans, trop d’effectifs) !!!


Commenter ce message

16 mai 2007, par Logan

En cherchant (du travail), je suis tombé sur une société Française qui propose des emplois au Maroc.
Cette société semble être partenaire d’IBM et de ATOS que vous citez.

Je me demande quelles seront les conditions si quelq’un postulais pour ce poste.
Je suis pas du domaine de l’exploitation…

http://lesjeudis.com/offres_emploi_…


Ca recrute en France ?

Commenter ce message

4 décembre 2006


Je ne comprends aucunement votre mission ! Je considère cela comme un acte insensé et extrémiste.

“hors UE” : Pour vous s’installer en République Tchèque ne pause pas de problème, alors que s’installer au Maroc, pays francophone, historiquement fortement lié à la France, où la population regarde TF1, achète des journaux français et consomme français, est un danger.

Vous ne voyez pas de coté positif à créer des emplois là bas :
1° la croissance du Maroc, client de la france, est une bonne chose
2° ce ne sont pas les meilleurs métiers qu’on externalise

….

….


Commenter ce message

4 décembre 2006, par R.Granarolo (pdt)

Notre mission consiste principalement à défendre l’emploi qualifié dans notre secteur.
Il ne s’agit pas de diaboliser l’offshore mais de vouloir protéger nos emplois, c’est un devoir moral tout simplement…
Si vous ne le comprenez pas, ce n’est pas une raison pour employer vos termes !

En ce qui concerne l’UE, il est normal que les pays de l’Est soient privilégiés, autrement l’intégration EU ne sert à rien.
Il faut espérer simplement que l’harmonisation sociale se fera par le haut, ce qui n’est pas encore gagné.

Vous dites “ce ne sont pas les meilleurs métiers qu’on externalise” : nous avons pris soin de préciser dans l’article que notre combat ne porte que sur les activités relevant d’un niveau bac+2 minimim, il s’agit donc d’emplois QUALIFIES comme celui de développeur, peu importe le métier en question et le type de prestation.
Votre discours est typiquement un discours patronal de base…

Une chose à laquelle vous n’avez pas l’air de penser (comme beaucoup d’autres) : ne croyez vous pas que c’est tout à fait regrettable que de devoir compter sur la sous-traitance et les délocalisations pour la croissance de son pays….. ? Il y a certainement mieux à faire pour moderniser son propre pays !
En attendant, si vous le voulez bien, nous préférons penser à l’emploi et à la croissance dans notre propre pays plutôt que dans un autre, et surtout pas de croissance sans emploi comme cela en découle avec l’offshore et plus généralement les délocalisations.

Le président du MUNCI.


Commenter ce message

4 décembre 2006

Pour reprendre un exemple tiré du textile, la Chine doit vendre 10 millions de chemises pour se payer un Airbus, il en est de même en Informatique. Chaque J.H exporté par la France vers le Maroc compense plus de 5 J.H d’offshoring dans l’autre sens.

Plutôt que de se battre contre l’offshoring d’activités de Développement industrialisée, la France a plus intérêt à se concentrer sur les choses innovantes qui générent beaucoup plus de valeurs et qui sont exportables.


Commenter ce message

4 décembre 2006, par pihman

La délocalisation a toujours existée

avant c’etait le textile

maintenant c’est les métier de l’information

C’est la mondialisation, on ne peut pas demander le beurre et l’argent du beurre

Garder des emplois tout en ouvrant des marchés, …. c’est impossible

Autre chose, il faudra choisir, ou bien transferer des emplois vers les pays du sud ou bien ce sont les citoyens des pays du sud qui viendrons les chercher chez vous


Commenter ce message

19 juin 2007, par Ray

Si on s’installe chez eux (càd au Maroc) on perd des emplois francais. point.

S’il viennent chez nous leur salaires sont adaptés à notre niveau de vie.
En habitant chez nous ils font tourner notre économie et ils cotisent à nos systèmes de chomage et de retraite.

Le “bon” patron “Français” ferait mieux, pour la France :

1 = de faire travailler des français
2 = de faire venir des travailleurs en france
3 = d’exporter le savoir faire francais à l’étranger

1 est mieux que 2 qui est mieux que 3 !


Commenter ce message

8 décembre 2006, par iliass behammou

bonjours je voulais juste dire que l offshoring et un resultat de la mondialisation et vous savez tres bien que ce phénomene et bénefique en 1 er leiux pour les pays développé comme la france, donc vous essayé en meme temps de profiter des avantages de la mondialisation et vous n’accepter pas une petite comtre partie celle de la délocalisation c vraimenet paradoxal
cordialement

Commenter ce message

8 décembre 2006, par Robert

Ce qui est consternant , c’est de voir à quel point, Munci ou encore des salariés d’Axa ces derniers jours se mobilisent dès qu’on parle de création d’emploi à valeur ajoutée forte ou moyenne au Maroc ou en Tunisie.

Dans le même temps, on nous parle de développement durable, d’aide aux pays d’origine pour fixer les populations etc…

Et bien qu’on laisse faire les entreprises qui souhaitent délocaliser - c’est généralement qu’une part infime de leur activité - à conditions justement qu’elle le fasse dans des pays qui ont des relations et des attaches fortes avec la France - Maroc, Tunisie, Afrique Subsaharienne par exemple.

Je vous rapelle que dans le même temps, Capgemini rachète des entreprises et crée des filliales en Inde. Et, dans cette affaire, personne ne s’en émeut…


Commenter ce message

8 janvier 2007

Oui mais là ou le bas blesse c’est qu’on produit au Maroc pour vendre en France.
Le développement durable c’est de la consommation locale.
Pourquoi ne pas créer un marché local au Maroc qui profite au Marocains.

Sinon ça fait un pays satellite, une nouvelle colonie.


Commenter ce message

8 décembre 2006

Je rejoins un peu les commentaires précédents.
Je sais que cela fait mal de voir des emplois d’entreprises françaises aller vers des pays tiers, mais d’un autre côté, c’est comme disait l’autre, “vouloir le beurre et l’argent du beurre”. Car si j’ai bien compris, vous voulez :

  • que les entreprises continuent à être leaders, que la France continue à être une puissance mondiale en conquérant sans cesse de nouvelles parts de marché sur tout l’étendue du globe
  • garder intacts les emplois sur le sol français…

Je suis désolé, mais à partir du moment où on accepte les règles du capitalisme, et surtout après en avoir profité aussi longtemps (le niveau de vie actuel des français est une conséquence de la belle réussite de l’économie française sur le marché intérieur mais aussi à l’international) il faut aussi en accepter le prix.
Une grande entreprise française ne peut continuer à supporter des coûts exorbitants, juste pour garder en France des emplois qui lui coûtent 10 fois moins ailleurs..Surtout face à une concurrence accrue de pays qui n’hésitent pas à délocaliser.
Car si on suivait vos prescriptions, nombre d"entreprises n’auraient plus qu’à fermer la porte, je vous assure de cela…

Enfin, quand on se réjouit de vendre à des pays émergents nos produits et qu’on fait autant de profit sur le dos de ces pays émergents, il ne faut pas s’offusquer et crier au loup quand on délocalise 1500 emplois sous-qualifiés au maroc (je prends par exemple le cas d’AXA)..
Ceci dit, pour tempérer cela, je suis d’accord avec vous pour faire du bruit à chaque délocalisation…Heureusement que vous le faites car sinon les employeurs, devant la non-réaction des travailleurs, ne se generaient surtout pas pour en faire autant que possible. Donc votre action a au moins le mérite, en faisant du bruit à chaque délocalisation, d’empêcher une délocalisation massive, et en cela, je la salue.

Mais sur le fond, toute cette histoire n’est qu’un inévitable retour des choses..


Commenter ce message

18 décembre 2006

Bon c’est simple, l’economie marche de cette facon : tu me donnes un pau d’une part, je te donne un peu de l’autre part !
Vous voulez pas que vos companies delocalise chez nous au Maroc, alors nous non plus on ne veut pas que vos companie detiennent des parts dans nos companies, ou prennent des marchés tel que la construction d’autoroutes, de ports, d’ammenagement urbain, ou de gestion d’éléctricité ! Mais non ! La mondialisation est inevitable ! Les entreprises francaises font un chiffre d’affaire de plus de 20Milliards de Dollars, et tout le monde est content, meme mieux, on vous laisse transferer vos dividendes en france alors que ce n’est pas benefique pour notre economie. Et puis si vous etes pas contents, ne delocalisez pas, employez vos gaulois a 3000euros par mois, donnez leurs des indemnités exageré quand vous les licenciez parcequ’il ne sont jamais a l’heure au boulot, et contentez vous de leurs 35heures de travail par semaine ! Et apres, ne vous etonez pas que vos entreprises ne soit pas competitives face a la concurence Anglaise, Allemande, et Espagniol ! et je ne parle meme pas des Americains qui delocalises par Millions en Asie ! Alors ecoute moi bien petit gaulois avec ton fromage qui pue et ton petit verre de vin : Arrete de Raler ! et Essaie d’etre un petit peu plus competitif !

Commenter ce message

8 janvier 2007

hé, hé.

Comment étre compétitif alors que la Chine a un salaire d’au moins dix fois inférieur au salaire Français.

Moi la compétitivité je l’ai trouvé qu’on arréte de donner des salaires mirifiques à des PDG incompétents qui de surcroit ruinent leurs boites et leurs actionnaires.
et qui non content de leurs incompétences réclament des parachutes dorés.
et il n’y a pas que Messier. Voir aussi l’affaire EADS. Altsthom, Parmalat !!!!!! et bien d’autres.
Il faudrait leur faire rembourser les pertes. j’en connait qui ont perdus 50.000 euros à cause de l’incopténces de ces PDG fort en gueule mais incompétént. Les économies faibles mais de toute une vie.


Commenter ce message

8 janvier 2007

Je suis désolé, mais à partir du moment où on accepte les règles du capitalisme, et surtout après en avoir profité aussi longtemps (le niveau de vie actuel des français est une conséquence de la belle réussite de l’économie française sur le marché intérieur mais aussi à l’international) il faut aussi en accepter le prix.

Non, on pourrait parler de capitalisme et de libaralisme, s’il y avait une juste concurrence.
Qaund on voit Decaux qui nous fait la morale et qui a été accusé de fausser la concrurence avec des “dons” et qui de surcroit avec ses avocats fait des contrats long et un peu abusifs on ne peut qu’étre dubitatif.
Mais je crois que la justice y met bon ordre.

“Une grande entreprise française ne peut continuer à supporter des coûts exorbitants, juste pour garder en France des emplois qui lui coûtent 10 fois moins ailleurs..Surtout face à une concurrence accrue de pays qui n’hésitent pas à délocaliser. Car si on suivait vos prescriptions, nombre d”entreprises n’auraient plus qu’à fermer la porte, je vous assure de cela…"
Non la création de richesse n’est pas la spéculation financiére avec le rachat hors concurrence et à bas prix de sociétés en faillites.
voir comment nos superpatrons ont fait leurs fortunes.
Il y en a qui ont multipliés par 1000.000 leur capital de départ.
Ils ont du en faire des heures sups et aussi passer des diplomes. Ils sont quoi : bac +1000 ?
Le but des entreprises est de créer des emplois.
Il est vrai qu’en France la fraude fiscale et les paradis fiscaux n’existent pas.


Commenter ce message

13 mai 2007, par mohamed amine

cher messieurs ; il ne faut pas oublier que nous vivons dans un pays qui appartient au tiers monde et qui cherche son chemin vers le sous developpement et puis vers le developpement, la france, l’éspagne,…. et même les Etats Unis d’Amérique son tous passés par là pour arriver au developpement (en utilisant les différents moyens légal et souvent illégal) chose qui a tarder notre developpement, cependant, c’est le tiers monde qui a participé indirectement au succés des P.E.D.
En effet, malgré les solutions envisagés par les pouvoirs publique et financiers, l’endettement du tiers monde demeure le grand fléo ;
le tiers monde ne pourra prétendre jouer un rôle actif dans l’internationalisation et ne pas subir des décisions des pays du nord que s’il parvient à s’unir.
cependant, la place du tiers monde dans l’économie est variable suivant les pays ; les NPA, la Malysie, l’Indonesie, Philipine ; les NPA jouent un rôle important dans la mondialisation grâce à leurs modèle de croissance et à leurs relation avec le Japon.

Commenter ce message

20 juin 2007

Le problème, c’est que vous allez produire pour un autre pays et donc vous ne créerez pas de marché intérieur. Puis un jour, les informaticiens marocains demanderont de plus gros salaires et d’un coup, tous les emplois se volatiseront du maroc pour aller ailleurs.
La seule solution, c’est qu’un marché local existe, cela vous protègera.
Vous ne trouvez pas anormal qu’on paye un développeur marocain 500 euros par mois seulement alors qu’avant on payait un développeur français français plus de 2000 euros par mois sans compter les charges, soit 4000 euros ? Moi je serais les marocains, je demanderais facile 1500 euros.
Mais bon le problème ce que si un pays propose un jour des informaticiens à 200 euros par mois, les informaticiens marocains verraient partir leur travail.
C’est un jeu de dupe, les informaticiens francais devraient aider les informaticiens marocains à créer un marché au maroc et non se faire de la concurrence ou se dénigrer.
Le développement durable, ce n’est pas déshabiller Paul pour habiller Jacques ( et encore une partie des vêtements de Paul ont disparu durant le transfert), le développement durable, c’est Paul qui aide Jacques à se fabriquer ses vêtements pour qu’ils soient tous les 2 biens habillés et aussi qu’il aide Jacques à être capable de fabriquer ses vêtements lui même.
J’ai cru entendre que l’immobilier au Maroc était en train d’exploser à cause des retraités qui viennent y vivre. A quoi cela sert de gagner 2 fois plus si le coût de la vie coute 3 fois plus ? Dans une première phase les marocains seront gagnants mais bien vite seront perdants car dépendant d’autres pays pour leur travail et donc obligés de garder profil bas pour pouvoir vivre à peu près.
Regardez donc quelles sont les conditions de travail en Chine, c’est cela qui vous attend à terme.

Commenter ce message

27 avril 2008

hahahaha
déjà le fait de valider mon message par un administrateur ?????
où est la transparnce ?
mais au cas ou mon message passe, je voudrais dire que vous les français vous êtes très loin de la réalité.
Actuellement une société se délocalise pour 2 raisons :

  • main d’oeuvr moins cher (mais pas comme vous l’immaginez : je travail chez une SS2I au Maroc à 1200€net/mois en tant que développeur java/j2ee débutant).
  • 2e raison c’est que au maroc y’a un marché très actif ces dernières années(la plupart des projets sur lesquel on travaille c’est pour des clients marocains, maghrébiens ou africain).
    Votre problème, c’est de croire à tout ce qu’on vous dit à la télé. vous n’avez qu’un seul point de vue !!!!

Commenter ce message

31 mai 2008

Et la Tunisie ? Je suis chez un éditeur de logiciel, où les embauches en France ont été gelées et qui délocalise tout ou partie de son activité développement applicatif vers sa filiale tunisienne.

Plus fort encore, ils ont annoncé officiellement qu’il allait créer un pôle développement J2EE … en Tunisie et le faire croître, pour dans un premier temps s’occuper de la maintenance du produit.

Je pense que ce n’est qu’une première étape vers le développement offshore de la totalité du produit, d’ici 2 à 4 ans.


Commenter ce message

2 juin 2008, par regis

N’hésitez pas à donner le nom de cet éditeur (vous ne risquez rien ici…) ou à le communiquer en privé au Munci.
Le plus fort, c’est que de plus en plus souvent, les clients ne sont pas toujours au courant que leurs projets sont développés en offshore !!

Commenter ce message

2 novembre 2008, par rachid

VOUS PENSEZ ARRETER L OFFSHORING AU MAROC ?c’est une action ratée car avec ou sans vous c’est à dire l’europe nous sommes déja loin dans l’accomplissement de ce projet et les appels d’offres ne manquent pas ;belgique quebec arrivent au secours ainsi que les USA en vrac….alors qui dis mieux nos jeunes parlent trois langues étrangéres manient l’informatique à merveille..une forte valeur ajoutée à bas prix des arguments de poids pendant la crise financiére.
Une vérité

Commenter ce message

6 décembre 2008, par Michel Fugain

L’offshore ne servira à rien : dans quelques années il y aura des tensions sur les marchés du travail tunisiens et marocains et les salaires auront rattrapé les salaires français.

Les compétences en informatique sont temporairement plus disponibles au Maghreb qu’en Europe, les salaires sont plus bas, mais cela ne durera pas.

C’est de la démagogie ! On dit aux jeunes de ces pays, restez chez vous, on va vous donner un travail et une fois que le jeune a acquis une expérience en Tunisie ou au Maroc, il va tenter sa chance en France ou en Europe.

Qui l’en blamerait ? Les entreprises françaises sont en train de créer un appel d’air de la main d’oeuvre maghrebine vers la France et l’Europe. Au lieu de limiter l’immigration, ça va au contraire la renforcer.

Le gouvernement français est en train d’ouvrir un cheval de Troie du Maghreb en Europe, qui fait de la concurrence déloyale à la main d’oeuvre européeenne, alors qu’il devrait privilégier ses partenaires européens.

C’est une façon déguisée de contourner le droit du travail européen et la législation sociale européenne. Que disent les syndicats et l’opposition ? Rien !


Commenter ce message

7 décembre 2008, par Chevalier-blanc

« alors qui dis mieux nos jeunes parlent trois langues étrangéres manient l’informatique à merveille… »

Alors là, de tout ce que j’ai pu voir, je ne suis VRAIMENT mais alors VRAIMENT PAS D’ACCORD !!!
Le niveau de langue en français (écrit surtout) de la plupart des informaticiens maghrébins avec qui j’ai bossé en offshore ou en direct était catastrophique !
Quand aux compétences, ils ne connaissaient que la programmation (C, java…), un peu comme les indiens quoi.
Mais ca fait longtemps que ca ne suffit plus dans les projets informatiques !

Sinon je constate de plus en plus de ras le bol chez les informaticiens français de travailler avec des immigrés sous-payés qui parlent si mal français ou sur des projets offshore qui se passent toujours mal !!!


Commenter ce message