Mieux gérer nos carrières,
 défendre ensemble nos intérêts.

« Le MUNCI est la 1ère communauté professionnelle en France dans les métiers du numérique.
L'association réunit les membres salariés, indépendants et demandeurs d'emploi des professions informatique, web et télécoms pour mieux défendre leurs intérêts collectifs et leur apporter des services adaptés »

[Edito]
ANNONCES et APPELS à TEMOINS

Concours d'Etat "Ingénieur des systèmes d'information et de communication" (pour les Ministères)
par Admin [Munci], 30 Aoû 2016, 21:03

Enquête nationale LMI-CIO : « Quel informaticien êtes-vous ? »
par Admin [Munci], 20 Juin 2016, 20:05

Problèmes actuels de (dé)connexion sur les forums
par gojul91, 20 Sep 2014, 18:18

Conditions de travail des informaticiens étrangers en France (recrutement, salaires...)
par Regis [Munci], 09 Fév 2014, 10:28

L'offshore dans l'administration et les entreprises publiques
par Admin [Munci], 06 Oct 2013, 16:44


Pour être tenu(e) au courant de nos prochaines ANNONCES & APPELS à TEMOINS : courriel

SONDAGE DU MOIS

                   (en cours de maintenance)

FORUMS

Derniers sujets sur les forums externes :

Ingénieur informatique : dans le top 20 des métiers qui recrutent (DARES, Usine Nouvelle) L.M.
par gojul91, 14 Mar 2017, 07:12

Sondage/Questionnaire Mémoire sur l'intermission en ESN/SSII
par Chocothunder, 06 Mar 2017, 19:10

Cyberguerre : les attaques se multiplient, l'armée française s'entraine
par escapetiger, 04 Mar 2017, 16:27

jeunisme++
par Morpheus, 28 Fév 2017, 18:35

pourquoi les SSII sont pas interdites en France ?
par Regis [Munci], 23 Fév 2017, 12:36


Derniers commentaires sur les articles :

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Par contre, toujours sur Ouest France Entreprise, un autre article datant du 09 Septembre 2014 existe : http://www.entreprises.ouest-france.fr/article

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Bonjour, je n'ai de lien pour l'instant malheureusement, car ce nouvel article a été publié dans la version papier du journal Ouest France, édition (...)

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par MUNCI, le 5 novembre 2015
" Merci, Sdu56, pour votre message. Pourriez-vous nous indiquer dans quel média vous avez vu ce "renouvellement de campagne", comme vous dites, de (...)


[Presse] Le contrat de génération, mal adapté aux métiers de l’informatique
Publié le 1er novembre 2012
Rubrique : ACTUS, INFOS > Social, GRH > Âgisme, diversité
Mots-clés : Seniors, âgisme
Nombre de visiteurs uniques : 1255 • Lien pérenne : https://munci.org/article1973.html


Source(s) : Xavier Biseul, 01 Business & Technologies, 01.11.2012
Lien à consulter : 01 Business & Technologies N°2148 (semaine 01.11.2012 - 08.11.2012)
“L’âge minimum de 57 ans ne convient pas à un secteur versant dans le jeunisme…”
Le MUNCI s’inscrit en FAUX dans le postulat de cet article… explications.

Commentaires MUNCI :

Cet article figure à la page 46 du 01 Business & Technologies N°2148 (semaine 01.11.2012 - 08.11.2012).

L’auteur rappelle, à juste titre, que le secteur IT ne compte que 6% de seniors (le taux le plus faible de tous les métiers qualifiés)… mais en conclue que le contrat de génération est mal adapté à notre secteur.
Principe de ce contrat : embauche d’un jeune de moins de 26 ans (ou 30 ans dans certains cas : cdd, apprentis, doctorants, handicapés…) associée au maintien d’un salarié ou à l’embauche d’un chômeur de plus de 57 ans (55 ans en cas d’accord collectif). Aides financières à la clé, mais aussi pénalités en cas d’absence d’accord collectif pour les plus grandes entreprises… (à lire : détails et texte de l’accord national)

Il est vrai que ce dispositif est prévu initialement pour favoriser l’emploi des jeunes (qui n’est pas un problème dans le secteur informatique…) et le maintien dans l’emploi des seniors (il est appelé, dans les entreprises de +300 salariés, à se substituer aux plans seniors dont le volet embauche était notoirement négligé…).
Nous n’aurions rien à redire si, désormais, comme le rappelle l’auteur, ce nouveau dispositif ne cherchait pas à favoriser tout autant… l’embauche des seniors.

OR, ce qui n’est malheureusement pas signalé dans l’article, c’est que le taux des demandeurs d’emploi seniors s’élève à 20% chez les informaticiens contre 16% tous métiers confondus (voir graphique 13 à la page 23 de la fiche M-Informatique et télécommunications du Min. du Travail).
En d’autres termes, et ce n’est pas une surprise (…), le jeunisme dans nos professions a aussi pour conséquence le fait que les seniors au chômage sont plus nombreux dans les métiers de l’informatique qu’ailleurs (et c’est sans compter les nombreuses reconversions d’informaticiens entre la quarantaine et la cinquantaine…).

Nous lisons également dans l’article :
“Chaque branche devrait pouvoir fixer l’âge requis en fonction de ses spécificités, estime Nadia Robinet (responsable des cycles RH de G9+). Un seuil plus acceptable dans le numérique serait 50 ans (…)”
Certes, mais dans ce cas, la première de ces spécificités devrait être le taux de demandeurs d’emploi seniors dans la Branche ou le secteur d’activité concerné ! Autrement, nous sommes d’accord sur le fait que le seuil en question devrait être plutôt 50 ans que 55 ans car cela pourrait justement faciliter le retour à l’emploi d’un plus grand nombre de seniors demandeurs d’emploi…

CONCLUSION : nous pensons que le contrat de génération est, malgré tout, bien adapté à l’industrie du numérique, et plus particulièrement aux services informatiques, dans l’optique d’un rééquilibrage salutaire de la pyramide des âges et donc d’un réel effort de RSE de nos entreprises pour parvenir à une meilleure diversité de l’emploi IT qui lui fait cruellement défaut. Il est vrai toutefois qu’un seuil de 50 ans (plutôt que 55 ans) pour les embauches aurait été préférable.
Pour autant, nous ne nous faisons pas d’illusion : ce dispositif n’aura aucun succès dans notre secteur car ce n’est pas un nième contrat aidé qui motivera nos employeurs à recruter davantage de seniors…

Rappelons en effet le bide du CDD senior en 2007 et le contournement des dispositifs coercitifs tels que la Loi Handicap (la majorité des entreprises préférant payer les pénalités financières…).


NOTE MOYENNE DES INTERNAUTES :
Note : 1/5Note : 2/5Note : 3/5Note : 4/5Note : 5/5(5 - 3 votes)


(notez l'article en cliquant sur l'etoile de votre choix puis sur Voter)


Nos articles sont fréquemment mis à jour...











Version PDF de cet article

   
Vos commentaires

Commenter cet article