Mieux gérer nos carrières,
 défendre ensemble nos intérêts.

« Le MUNCI est la 1ère communauté professionnelle en France dans les métiers du numérique.
L'association réunit les membres salariés, indépendants et demandeurs d'emploi des professions informatique, web et télécoms pour mieux défendre leurs intérêts collectifs et leur apporter des services adaptés »

[Edito]
ANNONCES et APPELS à TEMOINS

Problèmes actuels de (dé)connexion sur les forums
par gojul91, 20 Sep 2014, 18:18

Conditions de travail des informaticiens étrangers en France (recrutement, salaires...)
par Regis [Munci], 09 Fév 2014, 10:28

L'offshore dans l'administration et les entreprises publiques
par Admin [Munci], 06 Oct 2013, 16:44


Pour être tenu(e) au courant de nos prochaines ANNONCES & APPELS à TEMOINS : courriel

SONDAGE DU MOIS

                   (en cours de maintenance)

FORUMS

Derniers sujets sur les forums externes :

Non, le code du travail n'est pas le premier frein à l'embauche !
par marius, 24 Juin 2017, 12:00

[Linagora] Les méthodes brutales du PDG Alexandre Zapolsky, candidat LREM
par vincent-37, 19 Juin 2017, 23:13

ingenieur : metier devalorisé en France ?
par gojul91, 15 Juin 2017, 08:23

Maroc et Tunisie, 10 à 15 recrues IT par mois vers la France (Ametix, S.Boukris) Le Parisien ECO
par escapetiger, 07 Juin 2017, 13:09

Les chiffres du chômage des cadres enfin mieux connus
par Predic, 31 Mai 2017, 16:54


Derniers commentaires sur les articles :

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Par contre, toujours sur Ouest France Entreprise, un autre article datant du 09 Septembre 2014 existe : http://www.entreprises.ouest-france.fr/article

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Bonjour, je n'ai de lien pour l'instant malheureusement, car ce nouvel article a été publié dans la version papier du journal Ouest France, édition (...)

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par MUNCI, le 5 novembre 2015
" Merci, Sdu56, pour votre message. Pourriez-vous nous indiquer dans quel média vous avez vu ce "renouvellement de campagne", comme vous dites, de (...)


[Presse] Les informaticiens d’Atos ne veulent plus se sacrifier pour les actionnaires
Publié le 2 juin 2015
Rubrique : ACTUS, INFOS > Social, GRH > Autres actus : SSII, stés IT… > Politiques sociales
Mots-clés : Atos / Conflits sociaux (IT) / Specis-UNSA
Nombre de visiteurs uniques : 4449 • Lien pérenne : https://munci.org/article2157.html


Source(s) : Sources diverses, 20 mai 2015
Selon les syndicats, près de 2 000 employés d’ATOS auraient manifesté le mardi 19/05/2015 dans toute la France.
Les syndicats sont vent debout contre un projet de gel de salaire et de suppressions de trois RTT par salarié alors que le groupe mondial représente un chiffre d’affaires annuel d’environ 10 milliards d’euros…

 Revue de presse

A Toulouse, les informaticiens d’Atos ne veulent plus se sacrifier pour les actionnaires (France Bleue Toulouse, 20.05.2015)
« (…) ce mardi [ndr : le 19/05] une centaine d’informaticiens ont manifesté place du Capitole pour dénoncer la politique de leur PDG, l’ancien ministre Thierry Breton.

Fabrice Lorioux est délégué (SPECIS) UNSA chez ATOS. Il dénonce aussi un management au quotidien qui aurait conduit de manière dissimulée à supprimer 2000 emplois en France ces dernières années. »

Chronique d’une grève annoncée chez le géant de l’informatique ATOS à Grenoble et Echirolles (France 3 Alpes, 18.05.2015)
« Après l’annonce d’un gel des salaires par la direction d’ATOS, un soupçon de discrimination des salariés de plus de 55 ans inquiète désormais les salariés. L’intersyndicale a donc appelé à une grève sur l’ensemble des sites, y compris à Grenoble et Echirolles où 1.000 personnes sont employées.

C’est un document révélé par la CFDT qui a mis le feu aux poudres. Dans ce courrier adressé à la DRH et aux dirigeants du Groupe, le responsable des contrats internes conseille de “ne plus accepter : les salariés qui refuseraient une mobilité géographique contrainte ; les salariés n’ayant pas des résultats au-dessus des critères de performances établis par la Direction, etc…”

Comme si cela ne suffisait pas, le manager précise que “les salariés âgés de plus de 58 ans ne sont plus acceptés dans le Groupe” et qu’il faut “s’en débarrasser”.

La CFDT rapporte que Jean-Michel Estrade, le directeur des Ressources Humaines, “n’a, à aucun moment, démenti cette communication, ne s’en est pas du tout offusqué et a ramené cela à une simple maladresse”. Et le syndicat d’ajouter : “Profitons de la mobilisation actuelle contre le gel des salaires et la réduction des RTT, pour démontrer que sans les femmes et les hommes qui contribuent chaque jour à la réussite du Groupe, ATOS n’existerait pas.” »

Angers. Grève et débrayage dans les deux sites d’Atos (ex Bull) (Ouest-France, 18.05.2015)
« À l’appel de 7 syndicats du groupe Atos, des salariés feront grève ce mardi, aussi bien à l’usine du boulevard Patton, à Angers, que sur le site d’infogérence, à Trélazé.

Les syndicats dénoncent l’externalisation de 900 salariés des activités WSDS « dans des conditions très inquiétantes ». Ainsi que la mise en place du nouveau schéma directeur des locaux en Ile-de-France et en province « dans le but de réaliser des millions d’euros d’économies au détriment des conditions de vie de centaines de salariés ».

Autre motif de ce conflit, le gel des salaires « alors que les actionnaires ont reçu des dividendes en hausse de 14 % au titre des résultats 2014, une nouvelle augmentation de 10 % par action étant prévue dans les deux prochaines années ».

De plus, sous prétexte d’harmonisation des statuts, la direction veut réduire le nombre de jours de RTT dans plusieurs sociétés et supprimer ou refuser d’attribuer les jours de fractionnement dans les autres ; réduire la part employeur dans le financement des complémentaires santé et de prévoyance et augmenter les cotisations salariés de plus de 1 %. »

Bezons : 2OO grévistes ont manifesté au siège d’Atos (Le Parisien, 19.05.2015)
« Ils sont venus de toute la région parisienne. Quatre bus ont été affrétés par l’intersyndicale d’Atos (CFDT, CGC, CFTC, CGC, FO, SUD, UNSA) pour permettre aux employés grévistes de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), de Massy (Essonne) et des Clayes-sous-Bois (Yvelines) de venir manifester au siège social du groupe de services informatiques ce mardi à 14 heures.

Parmi les revendications, une seule a été validée par la direction : le non-gel des salaires. Du côté de la direction d’Atos, on entend plutôt « favoriser une harmonisation entre les différentes composantes du groupe, avec l’objectif de privilégier les synergies et l’équité de traitement entre les salariés » suite à la fusion avec le groupe Bull.
Pour Philippe et Daniel, deux syndicalistes, « cette spirale de récession sociale est honteuse » : « On en a ras-le-bol », s’emportent-ils. »

Bezons : mouvement social chez Atos
(Christophe RIGAUD, 95.telif.tv, 19.05.2015) Vidéo.
« Grève ce mardi pour les salariés du groupe de services et d’ingénierie informatique Atos. Une manifestation s’est déroulée devant le siège de l’entreprise à Bezons où travaillent 3.000 personnes. L’intersyndicale dénonce le gel des salaires et demande le maintient des jours de RTT et l’arrêt des licenciements. »

A voir également les vidéos de France 3 Toulouse et France 3 Côte d’Azur. Rechercher le journal du 19 mai.

 Des dividendes en hausse de 14%

Chiffre d’affaires pour le premier trimestre 2015 (atos.net, Communiqué de presse, 22.04.2015)

« Un bon début d’année en ligne avec les objectifs 2015

  • Chiffre d’affaires : 2 427 millions d’euros
  • +17,6% par rapport au premier trimestre 2014
  • Prises de commande à 2 198 millions d’euros
  • +31,5% par rapport au premier trimestre 2014
  • Confirmation des objectifs 2015

Bezons, 22 avril 2015

Atos, un leader international des services numériques, annonce aujourd’hui son chiffre d’affaires pour le premier trimestre 2015. Au premier trimestre, le chiffre d’affaires a atteint 2 427 millions d’euros, soit +17,6% par rapport au premier trimestre 2014 et en hausse de +0,2% à périmètre et taux de change constants. Les prises de commande ont atteint 2 198 millions d’euros, en hausse de +31,5% par rapport au premier trimestre 2014, soit un ratio prises de commande sur chiffre d’affaires de 91%. Le carnet de commandes s’est accru à 16,6 milliards d’euros et représente 1,7 année de chiffre d’affaires. Le montant total pondéré des propositions commerciales s’est élevé à 5,6 milliards d’euros et représente 6,7 mois de chiffre d’affaires.

Thierry Breton, Président-Directeur Général d’Atos, a déclaré : " Depuis le début d’année, nous avons vu se concrétiser les premiers effets de la transformation stratégique opérée en 2014. La nouvelle organisation commerciale et les investissements ciblés dans le numérique ont porté la croissance des ventes et des propositions commerciales. Au premier trimestre 2015, le chiffre d’affaires en Cloud, Big Data et Cyber-sécurité a représenté 10% du Groupe avec un taux de croissance à deux chiffres. Le Groupe a signé plusieurs contrats significatifs avec de grands clients, pour les accompagner dans leur transformation numérique.

Dans un meilleur environnement économique en Europe, ce bon début d’année nous rend confiants dans l’atteinte de tous nos objectifs 2015, en ligne avec le plan Ambition 2016. " »

JPEG - 19.4 ko
Un ancien logo d’Atos détourné par les syndicats…


NOTE MOYENNE DES INTERNAUTES :
Note : 1/5Note : 2/5Note : 3/5Note : 4/5Note : 5/5(5 - 2 votes)


(notez l'article en cliquant sur l'etoile de votre choix puis sur Voter)


Nos articles sont fréquemment mis à jour...











Version PDF de cet article

   
Vos commentaires

Commenter cet article