Mieux gérer nos carrières,
 défendre ensemble nos intérêts.

« Le MUNCI est la 1ère communauté professionnelle en France dans les métiers du numérique.
L'association réunit les membres salariés, indépendants et demandeurs d'emploi des professions informatique, web et télécoms pour mieux défendre leurs intérêts collectifs et leur apporter des services adaptés »

[Edito]
ANNONCES et APPELS à TEMOINS

Problèmes actuels de (dé)connexion sur les forums
par gojul91, 20 Sep 2014, 18:18

Conditions de travail des informaticiens étrangers en France (recrutement, salaires...)
par Regis [Munci], 09 Fév 2014, 10:28

L'offshore dans l'administration et les entreprises publiques
par Admin [Munci], 06 Oct 2013, 16:44


Pour être tenu(e) au courant de nos prochaines ANNONCES & APPELS à TEMOINS : courriel

SONDAGE DU MOIS

                   (en cours de maintenance)

FORUMS

Derniers sujets sur les forums externes :

Non, le code du travail n'est pas le premier frein à l'embauche !
par marius, 24 Juin 2017, 12:00

[Linagora] Les méthodes brutales du PDG Alexandre Zapolsky, candidat LREM
par vincent-37, 19 Juin 2017, 23:13

ingenieur : metier devalorisé en France ?
par gojul91, 15 Juin 2017, 08:23

Maroc et Tunisie, 10 à 15 recrues IT par mois vers la France (Ametix, S.Boukris) Le Parisien ECO
par escapetiger, 07 Juin 2017, 13:09

Les chiffres du chômage des cadres enfin mieux connus
par Predic, 31 Mai 2017, 16:54


Derniers commentaires sur les articles :

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Par contre, toujours sur Ouest France Entreprise, un autre article datant du 09 Septembre 2014 existe : http://www.entreprises.ouest-france.fr/article

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Bonjour, je n'ai de lien pour l'instant malheureusement, car ce nouvel article a été publié dans la version papier du journal Ouest France, édition (...)

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par MUNCI, le 5 novembre 2015
" Merci, Sdu56, pour votre message. Pourriez-vous nous indiquer dans quel média vous avez vu ce "renouvellement de campagne", comme vous dites, de (...)


Seulement 6% de seniors chez les informaticiens, taux le plus bas parmi tous les métiers qualifiés !
Publié le 25 juillet 2012
Rubrique : DOSSIERS, POSITIONS > Emploi, marché du Travail
Mots-clés : Chiffres publics de l’emploi IT (numérique) / Dares / Diversité, sélectivité et discriminations à l’embauche / Seniors, âgisme
Nombre de visiteurs uniques : 7790 • Lien pérenne : https://munci.org/article1917.html


Source(s) : Dares Analyses N°49, juillet 2012
Lien à consulter : ETUDE (PDF)
La dernière étude de la DARES sur l’emploi et le chômage des 55-64 ans en 2011 place une fois de plus les métiers IT (informatique-télécoms) dans les métiers comptant le moins de seniors en France en proportion de leurs effectifs.

Tableau 7 (page 10 ) • Métiers comptant le plus et le moins de seniors de 55 à 64 ans en proportion de leurs effectifs (2009-2011)

=> Les ingénieurs et techniciens de l’informatique (y compris ceux des télécoms, rappelons en effet que la Dares englobe les métiers des télécoms avec ceux de l’informatique) comptent seulement 6% de seniors dans leurs effectifs contre une moyenne générale de 12,3% (qui est déjà l’une des plus faibles des pays de l’OCDE…) : c’est la famille professionnelle (FAP) qui en compte le moins avec quelques autres FAP (Vendeurs ; Ouvriers non qualifiés de la mécanique ; Ouvriers non qualifiés du BTP ; Hôtellerie/restauration ; Caissiers, employés de libre service ; Agents administratifs et commerciaux des transports et du tourisme), juste avant la FAP Armée, police, pompiers…

On constate que les métiers qui comptent le moins de seniors dans leurs effectifs sont tous des métiers pénibles ou à faible qualification… à l’exception notable des métiers IT qui constituent donc la famille de métiers qualifiés ayant le plus faible taux de seniors en France !

A l’instar de quasiment tous les autres secteurs, on note seulement une légère progression de la part des seniors dans nos métiers IT entre 1982-1984 et 2009-2011 (+5%).


Par ailleurs, nous avons écrit au responsable de la publication pour contester cette phrase que l’on trouve en page 10 :
“Les seniors sont rares parmi les ingénieurs et techniciens de l’informatique, secteur où les compétences requises sont relativement récentes.”
En réalité, il s’agit moins souvent d’une question de “compétences requises” que d’une question d’âgisme (discrimination sur le critère d’âge) et de salaire, donc de valorisation de l’expérience.
Nous réfutons cet argument selon lequel les “seniors” seraient davantage dépassés ou plus enfermés que les “jeunes” sur une technologie.
Au contraire, pour la plupart d’entre eux, il parait logique que leurs nombreuses expériences les ont enrichis de compétences variées et qu’ils devraient donc bénéficier en théorie d’une plus forte employabilité (a fortiori s’ils ont travaillé en SSII…).
Ce qui n’est évidemment pas le cas des jeunes diplômés dont on sait bien que la formation initiale n’est souvent pas assez professionnalisante dans les filières STIC en France… et pourtant ces derniers rencontrent beaucoup moins de difficultés d’insertion professionnelle que les seniors dans les entreprises du numérique, cherchez l’erreur !
Les principales raisons de la discrimination à l’embauche des seniors dans nos métiers (plus particulièrement dans nos SSII/SICT) sont les suivantes : face aux pressions tarifaires des clients, les marges sont faites principalement sur les jeunes et les plus expérimentés se retrouvent paradoxalement les moins employables pour des questions de “coût salarial”. Autres motifs souvent invoqués : leur “faible mobilité professionnelle ou géographique” , leur “sur-qualification” ou au contraire leur “trop grande spécialisation” ainsi que… le “besoin d’homogénéité des équipes” !
Le modèle socioéconomique de la profession est basé sur jeunisme et non sur la valorisation de l’expérience : 70% des recrutements portent sur des candidats ayant moins de 5 ans d’expérience (source Apec : tableau “Recrutements par niveau d’expérience en 2012”) et 70% des offres d’emploi portent sur des métiers techniques (développeurs, administrateurs, ingénieurs S/R, consultants et experts techniques…) qui s’adressent, sans le dire, presque exclusivement à ces jeunes…


On pourrait par contre nous opposer le fait que nos métiers sont relativement jeunes et qu’il est donc logique qu’il y ait moins de seniors.
Il est vrai que les ingénieurs de l’informatique ont connu un doublement de leurs effectifs dans les années 90, passant d’environ 50 000 emplois au début des années 80 à près de 320 000 dans les années récentes. Mais l’explication générationnelle est réellement secondaire dans le faible taux de “seniors IT” en France, en effet :

  • 1. nous constatons que la pyramide des âges s’inverse en fait dès 45 ans dans nos métiers par rapport à l’ensemble du marché du travail (ce qui correspond précisément à la génération des années 90…) : voir le graphique 2 à la page 18 de la fiche M-Informatique et télécommunications du Min. du Travail reproduit ci-dessous. Les plus de 45 ans représentent 24% des effectifs d’informaticiens, contre 39% tous métiers confondus.
Pyramide des âges : ingénieurs de l’informatique / tous métiers (sources : Dares)
Tranches d’âgeIngénieurs en informatique (%)Tous métiers (%)
Moins de 30 ans2320
De 30 à 44 ans5341
45 à 54 ans1727
Plus de 55 ans (seniors)712
  • 2. 20% des demandeurs d’emploi en informatique ont de +50ans contre 16% tous métiers confondus. Mais surtout 62% des demandeurs d’emploi en informatique sont dans la tranche 30-49ans… contre 48% tous métiers confondus ! Cf. graphique 13 à la page 23 reproduit ci-dessous.
    Le fait qu’il soit supérieur chez les 30-49 ans (une statistique plus fine nous montrerait CERTAINEMENT qu’il est en fait plus élevé chez les 40-49 ans et probablement moins élevé chez les 30-39ans…) que chez les +50ans s’explique surtout par le fait que beaucoup de demandeurs d’emploi de +40ans se reconvertissent à d’autres métiers après une longue période de chômage (1/4 des informaticiens au chômage sont des chômeurs de longue durée).
Demandeurs d’Emploi (DE) ingénieurs en informatique / tous métiers (sources : Dares)
Tranches d’âgeDE ingénieurs en informatique (%)DE tous métiers (%)
Moins de 30 ans1836
De 30 à 49 ans6248
Plus de 50 ans2016
  • 3. De nombreux demandeurs d’emploi seniors venant d’autres métiers ne demandent qu’à être formés aux métiers de l’informatique (qui font partie des “métiers en tension” prioritaires pour Pôle emploi dans les formations de reconversion…) , mais nos entreprises n’en veulent pas et préfèrent se séparer de leurs salariés les plus âgés pour laisser la place aux jeunes recrues…
  • 4. Enfin, si cela n’était qu’une question de générations, alors il n’y aurait pas de différences notoires dans les pays riches… mais le fait est que la proportion de seniors dans l’IT est bien plus importante dans des pays comme les USA, le Canada ou même l’Allemagne et les Pays-Bas que dans notre pays.
    Ainsi, le poste de “senior developer” est particulièrement recherché aux USA… en France il est rarissime et l’on devient par contre chef de projet en SSII de plus en plus tôt (…).
    Tout ceci ne fait que nuire au professionnalisme de nos métiers, à la réussite des projets et surtout à l’allongement des durées d’activité.


    Nous craignons malheureusement que cette situation s’aggrave dans les années à venir en raison de l’externalisation croissante des emplois IT dans les SSII/SICT, de l’impératif croissant de réduction des coûts (salariaux) dans ce secteur… mais aussi de la politique radicalement “pro-jeuniste” de notre président de la République François Hollande.

De nombreux témoignages (sur nos forums) et articles de presse (référencés sur notre site) illustrent malheureusement très bien les phénomènes de l’âgisme et du jeunisme dans les métiers de l’informatique depuis de longues années.
Lire à ce sujet :



PS :

Revue de presse :


NOTE MOYENNE DES INTERNAUTES :
Note : 1/5Note : 2/5Note : 3/5Note : 4/5Note : 5/5(5 - 10 votes)


(notez l'article en cliquant sur l'etoile de votre choix puis sur Voter)


Nos articles sont fréquemment mis à jour...











Version PDF de cet article

   
Vos commentaires

Commenter cet article