Mieux gérer nos carrières,
 défendre ensemble nos intérêts.

« Le MUNCI est la 1ère communauté professionnelle en France dans les métiers du numérique.
L'association réunit les membres salariés, indépendants et demandeurs d'emploi des professions informatique, web et télécoms pour mieux défendre leurs intérêts collectifs et leur apporter des services adaptés »

[Edito]
AGENDA du MUNCI et de ses PARTENAIRES

Pour être tenu(e) au courant des prochains EVENEMENTS : courriel

ANNONCES et APPELS à TEMOINS

Problèmes actuels de (dé)connexion sur les forums
par gojul91, 20 Sep 2014, 18:18


Pour être tenu(e) au courant de nos prochaines ANNONCES & APPELS à TEMOINS : courriel

SONDAGE DU MOIS

                   (en cours de maintenance)

FORUMS

Derniers sujets sur les forums externes :

Transition numérique : Les métiers de l'avenir (Le Parisien Etudiant)
par escapetiger, 23 Nov 2017, 15:45

comment faîtes-vous pour gérer votre statut de "informaticien au chômage",un métier si prisé?
par Eliot Lucet, 17 Nov 2017, 11:28

Sondage / Professionnels de l'informatique, pensez vous que l'infogérance est rentable ?
par thomas-33, 16 Nov 2017, 20:47

Développeur : un métier largement méprisé en entreprise (Blog JobProd, Julien)
par bonneville, 06 Nov 2017, 10:52

Après trois ans de chômage, il revient à la pointe de l'informatique (Le Parisien C.P.) - Senior
par escapetiger, 04 Nov 2017, 18:44


Derniers commentaires sur les articles :

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Par contre, toujours sur Ouest France Entreprise, un autre article datant du 09 Septembre 2014 existe : http://www.entreprises.ouest-france.fr/article

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par Sdu56, le 5 novembre 2015
" Bonjour, je n'ai de lien pour l'instant malheureusement, car ce nouvel article a été publié dans la version papier du journal Ouest France, édition (...)

• [Foutage de gueule ?] “Il embauche 50 informaticiens mais manque de candidats” (Ouest France)
par MUNCI, le 5 novembre 2015
" Merci, Sdu56, pour votre message. Pourriez-vous nous indiquer dans quel média vous avez vu ce "renouvellement de campagne", comme vous dites, de (...)


Sondage iDirect sur la sous-traitance auprès des freelances du secteur informatique
Publié le 23 octobre 2010
Rubrique : ACTUS, INFOS > Indépendants, portage salarial, intérim…
Mots-clés : Professionnels autonomes / Sous-traitance en cascade
Nombre de visiteurs uniques : 2912 • Lien pérenne : https://munci.org/article1663.html


Source(s) : IDIRECT/MUNCI, 23.10.2010
Lien à consulter : Le partenariat MUNCI/IDIRECT
LIEN VERS LE SONDAGE (PDF)
Réalisé du 11 au 16 octobre 2010 auprès des adhérents de la coopérative des informaticiens indépendants IDIRECT, en partenariat avec le MUNCI, ce sondage met en évidence les effets pervers de la sous-traitance en cascade.

Pour la coopérative des informaticiens freelances iDirect.fr, ce sondage est l’occasion de mettre en évidence et de quantifier une réalité que tous les consultants en informatique connaissent bien : la sous-traitance en cascade (intermédiaires multiples).
Comme le montre les résultats, ces dysfonctionnements endémiques ont un coût élevé pour les indépendants… comme pour les entreprises clientes.

3 chiffres à retenir pour mieux comprendre l’ampleur du phénomène :

  • 85% : le pourcentage de missions réalisées avec un ou plusieurs intermédiaire(s)
  • 1,2 intermédiaires : le nombre moyen d’intermédiaires (78% : 1 intermédiaire, 22% : plusieurs intermédiaires)
  • 27,5% : la marge moyenne totale des intermédiaires dans les missions

Ces pourcentages sont uniques par leur ampleur dans notre économie : aucune autre profession libérale ne subit une telle emprise des intermédiaires…

Outre la forte érosion des marges, les conséquences fâcheuses de cette sous-traitance en cascade (ou “cascade sous-traitance”, “sous-traitance à plusieurs niveaux”) sont potentiellement nombreuses pour les petits sous-traitants (freelance, TPE, PME) :

  • dilution des responsabilités avec l’intermédiaire (entrepreneur principal), surtout en cas d’intermédiaires multiples
  • perte possible d’autonomie dans la MOE
  • perte possible d’affaires ultérieures avec le client
  • risque de captation de propriété intellectuelle par l’intermédiaire
    … mais aussi pour le client :
  • risque juridique en cas de dissimulation du statut de freelance par l’intermédiaire
  • perte possible de qualité et de confiance
  • perte certaine de budget !

Une étude de Syntec Conseil en Management montre bien la division entre acheteurs et consultants sur ce sujet épineux.

Pour le MUNCI, ces résultats ne font que conforter les efforts actuellement menés auprès du Ministère de l’Industrie dans le cadre des consultations officielles faisant suite au rapport Volot sur le dispositif juridique des relations interentreprises et de la sous-traitance, rapport pour lequel l’association a été auditionnée au mois de juillet.
Il s’agit notamment de faire connaître les problématiques des (informaticiens) indépendants auprès du Gouvernement, et de proposer des mesures réglementaires adaptées, principalement autour de deux thèmes :

  • le prêt de main d’œuvre et la (fausse) sous-traitance dans le cadre des prestations de services informatiques
  • les politiques de référencement commercial des grands comptes et leurs conséquences néfastes pour les petits acteurs, en raison d’une sous-traitance en cascade où se multiplient des intermédiaires multiples (très généralement sans valeur ajoutée) avec des marges excessivement abusives.
    Rappelons que selon la dernière enquête Insee 2009, le revenu moyen annuel des informaticiens indépendants est de 26K€ en 2005, soit nettement en dessous de la moyenne des non-salariés qui s’élève à 36,4K€ dans les activités non agricoles.

Revue de presse :


NOTE MOYENNE DES INTERNAUTES :
Note : 1/5Note : 2/5Note : 3/5Note : 4/5Note : 5(4 - 4 votes)


(notez l'article en cliquant sur l'etoile de votre choix puis sur Voter)


Nos articles sont fréquemment mis à jour...











Version PDF de cet article

   
Vos commentaires

Commenter cet article

25 octobre 2011, par REGIS

Voici d’autres chiffres qui vont exactement dans le même sens (freelance-info.fr est l’une des premières places de marché pour freelance IT en France… ) :

http://tarifs.freelance-info.fr/ingenieur-etudes/ : 78% d’intermédiaires
http://tarifs.freelance-info.fr/consultant-fonctionnel/ : 74% d’intermédiaires
http://tarifs.freelance-info.fr/expert/ : 74% d’intermédiaires
http://tarifs.freelance-info.fr/consultant-technique/ : 73% d’intermédiaires
http://tarifs.freelance-info.fr/developpeur/ : 66% d’intermédiaires
http://tarifs.freelance-info.fr/chef-projet/ : 60% d’intermédiaires

Il n’existe sûrement pas d’autre secteur dans l’économie où l’on a autant d’intermédiaires inutiles…


Commenter ce message